09262018Headline:

Débats sur le parti unifié : Tiken Jah dénonce un mariage forcé et accuse Bédié et Ouattara.

Dans une vidéo qu’il a réalisé et posté sur sa page facebook, le célèbre artiste chanteur de reggae, Tiken Jah Facoly, attire l’attention des dirigeants ivoiriens sur le péril qu’ils font planer sur la Côte d’Ivoire à travers le projet du parti unifié au sein du Rassemblement des Houphouëtistes (Rhdp), qui suscite beaucoup de débats et de passion. Ci-dessous, la retranscription intégrale de ses propos.

Bonjour ou bonsoir, ça dépend d’où vous regardez cette vidéo et à quelle heure vous regardez cette vidéo, dans quel pays, je veux dire.

Ivoirien ‘’Yako’’, Ivoirien ‘’Yako’’ ! Eh Ivoirien, même si tu ne vois rien, tes expériences, ce qui t’est arrivé avant, ça doit te permettre de voir. Nous assistons aujourd’hui à un mariage forcé. Un mariage forcé qui aura forcément des répercussions sur la paix, un mariage forcé qui aura forcément des répercussions sur la stabilité. Les gens veulent se marier, on dit parti unifié, alors qu’on sait qu’au sein des partis même, les gens ne sont pas d’accord. On dit Pdci-Rda, Parti démocratique de Côte d’Ivoire, un parti où il n’y a aucune démocratie, le chef dit que c’est comme ça et c’est fini. Comment notre génération peut accepter ça ? On dit Rassemblement des républicains, quand le chef dit que c’est comme ça, tout le monde suit. C’est comme ça ils font ici hein ! Tout le monde a suivi Gbagbo jusqu’à ce que les gens soient venus le prendre pour aller le mettre en prison. Il y a eu la guerre parce que personne au sein du parti de Gbagbo n’a été capable de dire à Gbagbo : « le chemin que tu prends là ce n’est pas un bon chemin ». Ils sont restés dans ça jusqu’à ce qu’on vienne le prendre pour aller le mette en prison.

Maintenant les gens crient : ‘’libérez Gbagbo !’’, ‘’libérez Gbagbo !’’. Pourtant eux-mêmes ils ont vu Gbagbo en train d’aller en prison. Aujourd’hui, on assiste à un mariage forcé, on veut marier deux partis politiques sans demander l’avis des militants de ces partis. Alors que ceux qu’ils sont en train de marier là, ils sont vieux ! Si on les marie de force, le jour que ceux-là ne seront pas là, qu’est ce qui va se passer ? Alors Ivoiriens préfèrent parler sur les réseaux sociaux ou dans les journaux,… Mais, il n’y a pas de réaction.

Ne nous retardez pas hein ! Parce qu’on, nous, on a envie de créer les Etats-Unis d’Afrique. Dans les années 1960, Houphouët nous a retardé aussi, il ne s’entendait pas avec les Kwamé N’krumah. Tous ceux qui voulaient unir l’Afrique, la plupart étaient en désaccord avec Houphouët. La Côte d’Ivoire, c’est le poumon économique de l’Afrique de l’Ouest. Donc c’est un pays très important. Qui dit unité, dit économie, qui veut avoir la force doit avoir une force économique. Et la Côte d’Ivoire fait partir des pays moteurs de l’Afrique de l’ouest sinon de l’Afrique. Alors aujourd’hui, on décide de créer un parti unifié, on dit qu’on va avoir un candidat unique, du Rhdp. Alors qu’on sait que les membres du Rhdp ne sont pas d’accord. On veut les marier et après il va avoir un président, les gens ne seront pas d’accord avec eux. Dès que l’un des pères de cette unité-là va s’éloigner, les choses vont mal se passer, et ça va mettre en cause la stabilité et la paix.

Ivoirien ‘’yako’’, tout le monde parle, quand vous allez au Mali, les gens s’expriment. Quand ils ne sont pas d’accord, les partis politiques de l’opposition se retrouvent avec la société civile, ils disent non. On est là, ils sont en train de préparer quelques choses que les Ivoiriens comme on le dit, les Ivoiriens leur nom même le prouve, les Ivoiriens ne voient pas. Les mêmes causes produisent les mêmes effets.

Choisir un candidat là, c’est ça qui nous a créé des problèmes dans le passé. La Côte d’ivoire a commencé à avoir des problèmes lorsque Ouattara a été exclu. Quand Ouattara a été exclu, une partie de la population a été exclu. Ce qui nous arrange aujourd’hui, c’est que des élections libres, transparentes et inclusives soit organisées et donner la possibilité à tout le monde de se présenter et donner le choix au Ivoiriens de choisir. Et que le président de la République et son grand frère Henri Konan Bédié assistent, arbitrent les élections en tant que père pour qu’un jour, ils soient les garants de la stabilité. C’est-à-dire, quand on va avoir des problèmes, qu’on puisse dire qu’on va aller voir Bédié, ou on va aller voir Alassane pour demander conseil. Le mariage forcé, vous savez que le mariage forcé ça je marche jamais. Il y a trop d’hypocrisies dedans, trop de coup bas dedans, et c’est ça qui est en train de se préparer, et personne ne parle.

Ivoirien ‘’yako’’, Lahilayila, au nom de Jésus, c’est incroyable !

Moi, en tout cas je voulais faire cette vidéo pour dire qu’on voit les choses venir mais personne ne parle. Ce pays a trop souffert. Le pays a souffert, on ne peut pas voir les choses venir sans dire quelque chose. Sinon, je ne suis pas contre Ouattara, je ne suis pas contre Bédié. Je n’ai jamais dit que Ouattara n’a jamais travaillé. Si quelqu’un est bien placé pour dire que Ouattara a bien travaillé c’est moi. J’ai les preuves ! Il y a un pont dans mon village. Moi, je ne pensais pas que de mon vivant, ce pont-là allait être fait. Ce pont est fait aujourd’hui, c’est un pont qui relie mon village à la frontière de la Guinée. Ce pont a été fait et on a jamais dit que Ouattara n’a pas travaillé. On parle de demain, après Ouattara qu’est ce qui va arriver à la Côte d’Ivoire. Qu’est-ce que nous on va devenir ? Est-ce qu’on va retomber dans la guerre ? Ou bien est ce qu’on va connaître la paix définitif ? C’est ça la question !

Ivoirien ‘’yako’’ !

Ça c’est mon avis sur l’actualité socio politique. Je ne suis pas contre quelqu’un, je veux simplement dire ce que je pense en tant que citoyen africain, d’origine ivoirienne. Voilà un peu mon avis sur l’actualité sociopolitique. ‘’Mariage forcé ne marche jamais !’’ On est en train d’assister à un mariage forcé qui aura forcément des conséquences sur la paix et la stabilité de la Côte d’Ivoire. C’est-à-dire qu’on fait 10 pas en avant et puis 20 pas en arrière. Nos enfants qu’est-ce qu’ils vont devenir dans ce pays-là ?

Ivoiriens ‘’yako’’ !, Mariage forcé ce n’est pas bon, élections libres, transparentes, inclusives arbitrées par Alassane Ouattara et son grand frère Henri Konan Bédié, c’est ça qui peut nous sauver. Ça c’est mon avis personnel. Gardez cette vidéo parce qu’avant j’ai chanté. J’ai parlé à Bédié, il n’a pas écouté. J’ai parlé à Guéi, il n’a pas écouté. J’ai parlé à Gbagbo, il n’a pas écouté.

C’est mon avis, je peux me tromper, je suis un homme, un humain, mais je pense que ce que je suis en train de voir là, Mariage forcé, ça ne marchera jamais et ça aura forcément des conséquences sur la paix et la stabilité dans notre pays.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment