05242018Headline:

Décès de Bernard Tanoh-Boutchoue, l’ambassadeur de Côte d’Ivoire auprès de l’ONU

L’ambassadeur de la Côte d’Ivoire auprès de l’ONU est mort brusquement à New York mercredi, à l’âge de 67 ans. La raison précise de son décès est encore inconnue.

L’ambassadeur de Côte d’Ivoire auprès de l’ONU, Bernard Tanoh-Boutchoue, dont le pays est membre non permanent du Conseil de sécurité, est décédé mercredi 18 avril dans un hôpital de New York à l’âge de 67 ans, a-t-on appris de sources diplomatiques. Né le 17 juillet 1950, il était marié et avait trois enfants.

Muté de Russie à New York en décembre, Bernard Tanoh-Boutchoue, était très marqué psychologiquement depuis fin mars après un rappel pour consultations par son gouvernement, selon une source proche du diplomate.

Un état psychologique fragilisé
À l’époque, suivant les directives de son gouvernement, il s’était abstenu lors d’un vote sur la Syrie, provoquant la colère d’autres membres du Conseil de sécurité. De retour à New York, son état s’était dégradé et il était hospitalisé depuis peu, a-t-on précisé de même source.

La raison précise de son décès n’a pas été communiquée.

Une minute de silence en hommage
Le Conseil de sécurité a prévu d’observer jeudi une minute de silence à sa mémoire.

L’ambassadeur français François Delattre a exprimé à l’AFP sa « très grande tristesse pour la perte d’un collègue et d’un ami à l’inépuisable gentillesse ». « L’ONU perd un grand professionnel, la Côte d’Ivoire un magnifique représentant, et la France un ami », a-t-il ajouté.

Grandes courtoisie et élégance
D’une grande courtoisie et d’une grande élégance, tranchant avec les tenues vestimentaires de ses homologues masculins en portant toujours un nœud papillon, Bernard Tanoh-Boutchoue était spécialiste de l’ex-Union soviétique.

Avant l’ONU, il était à Moscou depuis 2011. En 2012, il avait été chargé par les autorités ivoiriennes de représenter également son pays auprès de l’Azerbaïdjan, du Bélarus, de la Géorgie, de la Lettonie et de l’Ukraine. En 2016, y avaient été ajoutés l’Arménie, le Kirghizistan, le Kazakhstan et le Tadjikistan.

Au cours de sa carrière, Bernard Tanoh-Boutchoue avait aussi été ambassadeur en Égypte, avec également la charge du Soudan après avoir occupé différents postes dans son pays et déjà également à l’ONU.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment