11182018Headline:

Décès de Sangaré, voici ce qui guette encore le Fpi; Simone et Gbagbo, vraisemblablement ils ne se sont pas parlés depuis la fin de la crise post-électorale de 2011.

La décision prise par l’ex-président Laurent Gbagbo, depuis la Haye, de suspendre toute activité du Fpi et celle de son épouse, Simone Ehivet, qui venait de convoquer un Secrétariat général extraordinaire peu après le décès d’Abou Drahamane Sangaré, présage d’un ambiance divergente susceptible de plonger ce parti dans une autre crise.

Quelque chose ne va pas au Front populaire ivoirien (Fpi). Le décès d’Abou Drahamane Sangaré pourrait ouvrir une autre crise au sein de cette formation politique eu égard à un imbroglio qui semble se passer depuis l’annonce de la triste nouvelle.

Aussitôt informée, en effet, l’ex-Première Dame, Simone Gbagbo a accouru à la clinique où le défunt a rendu l’âme pour le constater avant de convoquer d’urgence, dans les instants qui suivent, un Secrétariat général extraordinaire, à son domicile. L’épouse de l’ex-chef de l’État, qui occupe le poste de deuxième vice-président chargée de la stratégie et de la politique générale du parti dans le bureau d’Abou Drahamane Sangaré, en prenant l’initiative de cette réunion, a pris de facto les commandes de la formation politique dont elle fait partie des piliers.

Curieux, à peine cette réunion annoncée, un communiqué est produit depuis Paris par un autre pilier du parti, le ministre Assoa Adou, qui fait part des décisions prises depuis sa cellule de la Haye, par Laurent Gbagbo.

L’ex-président ivoirien, par l’entremise de son ancien ministre, lui-aussi, Secrétaire général dans la direction de Sangaré, traduit toute sa douleur pour la disparition de son fidèle ami et compagnon de lutte. Mieux, Laurent Gbagbo suspend toute activité du parti qu’il a fondé. « Le Président Laurent Gbagbo appelle les militants du FPI et l’ensemble du peuple ivoirien à une mobilisation exemplaire pour un hommage mérité à ce digne fils de la Côte d’Ivoire. Le Président Laurent Gbagbo informe, par la même occasion, que les activités politiques du FPI sont suspendues jusqu’à la fin des obsèques », dit le communiqué. Lequel montre que l’ex-président ivoirien tient bien les rênes de son parti depuis la Haye.

La décision prise par Laurent Gbagbo a-t-elle un lien avec la réunion convoquée par son épouse ? Cette réunion est-elle concernée par la suspension annoncée ? Un cadre proche de la direction de cette formation, politique, interrogé est formel. « En principe, cette réunion ne devrait pas se tenir. C’est un secrétariat général, donc une activité politiqué. Elle doit être purement annulée », confie notre interlocuteur, qui ajoute : « Assoa Adou est à Paris. La décision de suspension vient directement de la Haye ».

Cette décision vise-t-elle la posture adoptée par Simone Gbagbo ? L’on n’est pas loin de le dire. Toujours est-il qu’elle n’a pas empêché la tenue du Secrétariat général extraordinaire convoqué. Toute chose qui présage d’une incohérence et laisse entrevoir une mésentente ou une divergence entre Laurent Gbagbo et son épouse. Une ambiance qui risque de conduire à une autre crise.

Que va décider, en effet, la réunion d’Abidjan ? Qui va décider des dispositions à prendre pour les obsèques de Sangaré ? A qui reviendra l’intérim du défunt ? Voici quelques interrogations dont les réponses situeront sur la suite à venir et la survie de l’ex-parti au pouvoir.

F.D.BONY

 

lebabi.net

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment