04182024Headline:

Déguerpissement : Tidjane Thiam refuse la récupération politique

Tidjane Thiam, président du PDCI-RDA, a affirmé qu’il n’entend pas faire de la récupération politique autour de l’affaire du déguerpissement à Abidjan.
Après s’être rendu sur les ruines du Collège Cha Hélène, Tidjane Thiam a rencontré les députés issus de son parti politique qui avaient effectué une visite à Yopougon Gesco. Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire et les parlementaires ont échangé autour de l’évolution de la situation des déguerpis », a fait savoir le successeur de feu Henri Konan Bédié.

« Il y a beaucoup à faire. En tant qu’ancien directeur du BNETD, je suis familier avec ces situations, notamment lors des déplacements pour le pont RIviera Marcory, qui s’est bien déroulé. Cette affaire nécessite du dialogue, du respect des droits de chacun. Il est crucial de préciser que nous ne cherchons en aucun cas une récupération politique sur le malheur des gens. L’ÉTAT doit assumer ses responsabilités.

Par ailleurs, les députés PDCI ont proposé que les déguerpis soient relogés dans les villages CAN et à l’INJS (Institut national de la jeunesse et des sports).

L’ex-patron du Crédit Suisse a affirmé avoir été ému de voir des élèves en uniforme sur les ruines de leur école démolie. « Fier de ces jeunes, nous devons rapidement trouver des solutions pour eux. Avec du recul, tirons des leçons de ce qui s’est passé. L’erreur est humaine, mais persévérer dans l’erreur est diabolique. Chaque être humain a des droits. Déplacer des populations nécessite un dialogue, des solutions alternatives, et des dédommagements. Nous continuerons le dialogue avec les autorités pour trouver des solutions pour ces Ivoiriens. Notre démarche est humanitaire, visant à aider nos parents », a déclaré l’opposant ivoirien.

What Next?

Related Articles