08212018Headline:

Délégation du Pdci à l’AG du parti unifié: Un mystérieux communiqué attribué à Bédié fait monté la tension entre…

Elles étaient bien présentes le lundi 16 juillet 2016, les trois personnalités du Pdci, qu’on disait avoir été dépêchées par Henri Konan Bédié pour le représenter, en qualité d’ « observateurs ». Patrick Achi, Charles Koffi Diby et Siandou Fofana étaient, en effet, à l’Assemblée générale constitutive du parti unifié, qui se tenait, ce jour-là, au Palais des congrès du Sofitel Hôtel Ivoire.

Et pourtant, que n’a-t-on pas lu au sujet de cette délégation officielle que le président du Pdci est supposé avoir mandatée pour le représenter à cette cérémonie marquant la naissance du parti unifié ? L’on a assisté à une foire aux communiqués, dont les uns contredisaient les autres, alors qu’ils étaient curieusement tous signés du même Bédié. Interrogée, le lundi 16 juillet 2018, par téléphone, sur cette valse-hésitation, qui faisait désordre et ternissait ainsi l’image du Pdci, une source proche de l’entourage de Bédié s’est voulue formelle: « Le courrier adressé à Mme Henriette Dagri Diabaté est authentique ».

Or, que dit cette correspondance ? Elle confirme l’information qui a fuité et dont le quotidien proche du Pdci, Le Nouveau Réveil, s’est fait l’écho dans sa parution du samedi 14 juillet 2018. Ce jour-là, le confrère annonçait, à la surprise générale, que le leader du parti septuagénaire a décidé de dépêcher une délégation à l’Assemblée générale constitutive du parti unifié, pour le représenter. Et de citer Patrick Achi, Charles Koffi Diby et Siandou Fofana. Tombée comme un couperet, l’information était d’autant plus déroutante que la veille, vendredi 13 juillet 2018, un communiqué, signé de Bédié, soulignait clairement que le Pdci n’avait rien à voir avec cette affaire et même menaçait d’excommunication toute personnalité de ce parti qui s’y aventurerait. « Je tiens à porter à votre connaissance que le Pdci n’est pas concerné par cette assemblée générale. Par conséquent, je demande à tous les militants et militantes du Pdci de ne pas s’associer à cet événement, ni d’y participer », mettait en garde le Sphinx de Daoukro. Comment alors expliquer que le même Bédié se ravise brusquement et consente finalement à y dépêcher une délégation pour le représenter, lui qui menaçait d’exclusion tout « rebelle » à la discipline du parti ? D’où la confusion semée dans les esprits par l’information qui, le lendemain samedi, barrait la manchette du journal traditionnellement connu pour être la voix du Pdci.

Bien introduite auprès du leader du Pdci, notre source explique que l’information rapportée par le Nouveau Réveil n’est pas contraire à celle contenue dans le courrier adressé par Bédié à Mme Diabaté en sa qualité de présidente du Rdr.

Dans cette correspondance en date du vendredi 13 juillet 2018, le leader du Pdci écrivait: « En vous remerciant pour cette aimable invitation, j’ai l’honneur de porter à votre connaissance qu’étant dans l’impossibilité d’être des vôtres à cette occasion, je vous enverrai des observateurs pour être témoins de cette cérémonie: Charles Koffi Diby, président du Conseil économique et social, Patrick Achi, Secrétaire général de la présidence, Siandou Fofana, ministre du Tourisme et des loisirs ». C’est dire que l’information rapportée par le confrère samedi matin était bien avérée, comme l’admet du reste notre source.

« C’est bien le président Bédié qui a adressé le courrier à Mme Diabaté. Mais ce n’est pas lui qui a fait fuiter l’information dans la presse », a soutenu notre interlocuteur. Le hic, c’est que cette information entre en collision avec l’interdiction faite par Bédié aux militants du Pdci « de ne pas s’associer à cet événement , ni d’y participer ». Et cela, dans un communiqué signé le même vendredi 13 juillet 2018. D’où la confusion voire le cafouillage. Un cafouillage qui frise le bafouillage et qui est entretenu par deux autres communiqués présentant des détails contradictoires.

De fait, pour sans doute brouiller l’information qui a fuité dans la presse le samedi, deux communiqués ont été rendus publics le jour même où se tenait l’Assemblée générale constitutive du parti unifié. Dans ces deux textes, chapeautés d’un curieux « message du président du Pdci-Rda », le « je » renvoyant au président du Pdci dans le communiqué du 13 juillet, a disparu. Par ailleurs, le communiqué, supposé avoir été « fait à Abidjan », comportait de grossières incorrections, tandis que celui censé être la copie corrigée, était « fait à Yamoussoukro ». Des incohérences qui ont achevé de semer la confusion dans les esprits. Ce qui a fait dire à notre source que « ces communiqués qui ont circulé sont des faux ». Toutefois, dans les deux textes, le message était le même.

« A propos de tous ceux qui prétendent que le président du Pdci-Rda, Son Excellence Monsieur Henri Konan Bédié est revenu sur sa déclaration pour autoriser des personnes de son parti à assister à l’assemblée générale du parti unifié, je réitère mon infirmation donnée en date du 13 juillet 2018, faisant savoir que les militants du Pdci-Rda ne sont pas concernés par cet événement », est-il d’abord indiqué. Puis le texte s’achève sur la réitération de la mise en garde: « Si l’on voit à cette cérémonie, des personnes en uniforme du Pdci-Rda, cela relèvera de la pure manipulation et de l’imposture. Le Pdci-Rda et ses militants ne sont pas concernés par cette assemblée générale. Et aucun responsable du Pdci, à quelque niveau que ce soit, n’est autorisé à participer à cette assemblée générale ». Comprenne qui pourra.

 

jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment