03292017Headline:

Dénouement en vue pour le Burkina des Ivoiriens s’échauffent

Kafando et zida

Situation toujours tendue au Burkina Faso

Alors que les soldats loyalistes et les putschistes du Régiment de sécurité présidentiel (RSP) se faisaient toujours face à Ougadougou, la situation au Pays des Hommes intègres était toujours confuse hier. L’Inter qui revient sur la question évoque le retour aux affaires de Michel Kafando, chef de la transition. « Crise au Burkina Faso: Kafando réinstallé aujourd’hui », titre en manchette le journal. « Ce mercredi, une délégation de chefs d’Etat de la CEDEAO doit se rendre à Ouagadougou pour ‘’réinstaller’’ Michel Kafando à la tête de la transition. Les questions qui fâchent, en l’occurence l’amnistie des putschistes et l’acceptation de la candidature des pro-Compaoré pour les élections prochaines n’ont pas été évoquées », écrit le quotidien.

Dans le même sens, Le Patriote se félicite de la médiation de la CEDEAO. « Évènements de Ouagadougou: La CEDEAO évite le bain de sang », barre à sa Une le journal. Selon le quotidien, « la CEDEAO a demandé au RSP de déposer les armes ». Le journal ajoute également que « 4 chefs d’Etat vont en pompier ce jour à Ouagadougou ».

Pour sa part, Le Temps choisit de cette crise de retenir la posture du président ivoirien, Alassane Ouattara. « Sommet de la CEDEAO sur le Burkina: Ouattara en difficulté à Abuja », livre à sa Une le quotidien. « Les prises de position d’avant-sommet en disent long sur l’état d’esprit, et les difficultés qui ont certainement été celles de notre chef pour faire passer son point de vue », commente le journal.

La CNC s’organise

A un mois de l’élection présidentielle, 4 candidats issus de la Coalition nationale pour le changement (CNC) ont décidé d’organiser une marche sur la Commission électorale indépendante (CEI) et la Radio diffusion télévision ivoirienne (RTI) le 28 septembre prochain. A une semaine de ce rendez-vous, Lg Infos livre le instructions de Laurent Akoun aux militants de cette plate-forme. « Marche de l’opposition sur la RTI et la CEI, lundi: voici les consignes d’Akoun aux Ivoiriens », livre à sa Une le journal. « Pour nous, Ouattara demeure inéligible (…) nous appelons les Ivoiriens à se mobiliser pour contraindre Ouattara au dialogue, à la libération des prisonniers politiques, à l’accès équitable pour tous les candidats à l’élection présidentielle aux médias de service public », a déclaré l’ancien Secrétaire général du FPI.

Cette marche, Kouadio Konan Siméon, candidat indépendant la soutient. C’est ce qu’indique Soir Info. «Le candidat Kouadio Konan Siméon à l’élection présidentielle d’octobre 2015, Konan Kouadio Siméon, a affirmé, mardi 22 septembre 2015, à l’hôtel Pullman, au Plateau qu’il apportait son soutien aux quatre candidats qui ont annoncé l’organisation d’une marche », écrit le quotidien.

Le Patriote de son côté s’interroge sur la faisabilité de cette marche. « Marche de l’opposition: Où vont les faux braves de la CNC? », écrit en manchette le quotidien. Le journal écrit notamment que « s’il y a des débordements lundi prochain, Banny, Essy, Mamadou Koulibaly et KKB doivent être prêts à en assumer les conséquences ».

Linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment