01162017Headline:

Depuis la Haye Blé Goudé fait des confidences à Angeline Kili: Voici ce qu’il dit..

ble goude500

Charles Blé Goudé en a par-dessus la tête, du procès en trahison qui lui est intenté par des pro-Gbagbo.

A l’un de ses récents visiteurs s’étant confié à L’inter, l’ex-leader estudiantin a traduit son agacement : « c’est injuste ce qu’ils font. Tout n’est pas que politique dans la vie. On ne peut pas s’attaquer à un homme pour avoir reçu en prison une personne qu’il connaît bien et qui a eu l’amabilité d’aller à sa rencontre ».

La récente transformation de son Cojep en parti politique associée à cette visite que Blé Goudé accordait, fin août, à la compagne de Pascal Affi N’guessan, Angeline Kili, a été modérément appréciée de nombreux pro-Gbagbo. Charles Blé Goudé, à qui les récriminations étaient parvenues depuis sa cellule, avait produit un texte en forme de ”mise au point”. Il consignait : « Je sais faire la différence entre mes rapports privés et mes engagements politiques. Je pense que nous devons faire la politique autrement. Les Ivoiriens attendent mieux de leur classe politique. J’ai espoir que je reviendrai parmi vous pour qu’ensemble nous relevions ce défi ».

Ce discours n’a manifestement pas suffi à faire tomber les clameurs. L’ex-leader syndicaliste s’en trouverait écorché. Son visiteur qui s’est adressé à L’inter décrit un homme meurtri : « il m’a dit : le pardon et la tolérance sont des valeurs que je fais miennes. Mais, j’ai le sentiment que ce n’est pas le cas chez plusieurs des nôtres ». Charles Blé Goudé conçoit encore mal que la mutation du Cojep en parti politique puisse lui attirer toutes formes de suspicion et nourrir la thèse collaborationniste : il aurait renié Laurent Gbagbo qui, comme lui, est détenu par la Cour pénale internationale, dans l’attente d’un procès pour « crimes contre l’humanité ». « Il n’a aucun regret à avoir fait changer de statut au Cojep. Pour Blé Goudé, ne pas s’organiser dès maintenant pour être au rendez-vous des défis de demain serait trahir sa génération. Il trouve suspects ceux qui traitent d’inopportune la mutation du Cojep en parti politique et qui auraient voulu que Blé Goudé attende sa sortie de prison ou la sortie de Gbagbo », rapporte le proche du prisonnier de Scheveningen. L’ex-chef des jeunes patriotes refuserait de s’inscrire dans une sorte de « radicalisme » : « il n’a pas cessé de me marteler que la politique, c’est aussi savoir tendre la main à l’autre. Il estime que depuis la crise, les lignes ont bougé et que la cartographie politique ne sera plus jamais la même, n’en déplaise aux nostalgiques ».

Charles Blé Goudé a une certaine connaissance de ses détracteurs, relate son hôte : « ce sont les mêmes qui, lorsqu’ils étaient hier au pouvoir, l’ont combattu.Dans tous les cas, il compte, avec ses camarades, participer à la libération de Gbagbo et des autres prisonniers, mais avec leur propre philosophie et en hommes responsables». Charles Blé Goudé et ses amis du Cojep semblent déterminés à assumer leur destin politique.

Kisselminan COULIBALY

L’inter

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment