01232017Headline:

Depuis la Haye voici les nouvelles manœuvres de Blé Goudé

ble goude

Le torchon brûle au sein du mouvement fondé par Charles Blé Goudé. Depuis un moment, des dissensions internes font rage à propos de la ligne de conduite face à la donne politique en Côte d’Ivoire à l’orée d’une nouvelle élection présidentielle. Charles Blé Goudé est toujours détenu à La Haye et son procès est prévu pour novembre 2015. De sa cellule, il suit avec attention les sons discordants qui fusent du Cojep. Pour sauver les meubles et faire le ménage, il a décidé de dissoudre et son cabinet et son porte-parolat à travers une décision signée de Dr Patrice Saraka et publiée sur les réseaux sociaux dans la nuit du vendredi 3 juillet.
Au départ, le président intérimaire Agénor Youan Bi n’était pas concerné par ce chamboulement subit mais en définitive, il serait visé. Tout s’est accéléré à partir de l’interview accordée par ce dernier au site d’information connectionivoirienne le mercredi 1er février 2015. Dans celle-ci, Agénor Youan Bi énonçait clairement l’affiliation du Cojep à la nouvelle coalition CNC avec l’accord de son mentor et se disait fier d’avoir opté pour le camp Sangaré, la tendance majoritaire du Fpi en proie à une crise des chefs.

Jusque-là, cette crise du Fpi qui a fini par contaminer le Cojep était gérée avec circonspection au sein du mouvement de Blé Goudé. Certes, deux factions y étaient aux prises mais jamais elles ne s’étaient ouvertement affrontées comme ce fut le cas au Fpi.

Aujourd’hui face à ce qu’il qualifie de ‘’manque de respect de la hiérarchie’’ au sein du groupe, l’ancien chef des jeunes patriotes a décidé de sévir. Une décision qui, en quelque sorte, sonne comme un désaveu pour son intérimaire. La dissolution du cabinet et du porte-parolat n’est qu’un subterfuge pour débarquer prochainement celui-ci. Tout est une question de jours si l’on en croit les sons en provenance de sources au Cojep. Comme signe avant-coureur, l’on apprend qu’Anselme Oula et Serge Goua qui ont accompagné le président intérimaire au domicile de Sangaré Abou Drahamane le jeudi 2 juillet, ont été exclus unilatéralement samedi de l’Union des jeunes du Cojep (Uj-Cojep) par Touré Ibrahim Dubois, le président de cet organe spécialisé, sosie de Charles Blé Goudé. Pour sa part, Youan Bi qui dénonce une manœuvre de dénigrement, dit être ‘’moralement préparé à toute éventualité’’. ‘’Je ne resterai pas silencieux’’, prévient-il, toutefois.

Le message est clair. Face aux vicissitudes politiques en Côte d’Ivoire, le leader du Cojep veut certainement se frayer son propre chemin pour se repositionner tout en s’écartant des voies qui pourraient compliquer sa libération, comme les apparentements à tel ou tel camp politique. C’est ainsi que récemment, sous son inspiration, le Cojep a organisé le colloque international sur la paix avec pour invités spéciaux, la représentante du secrétaire général de l’Onu et le conseiller du président Macky Sall du Sénégal, Pr. Malick N’diaye. A ce colloque, l’on se souvient que Mme Mindaoudou avait vivement félicité Blé Goudé pour son choix de la paix. Gbapê qui a flairé là un bon coup et qui en attend des dividendes par rapport à sa situation ne veut point être mêlé au méli-mélo de la CNC en construction.

Les prochains jours risquent d’être chauds au Cojep d’autant plus qu’ils sont nombreux qui apprécient l’option prise par Youan Bi et ses proches. En démontrent les nombreux appels de soutien suite à sa sortie dans la presse.

SD à Abidjan

Connectionivoirienne.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment