12142017Headline:

Des femmes du Pdci se révoltent contre Bédié,nous declarons nulle et de nul effet sa décision »

femme pdci

Des femmes du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) ont animé un point-presse, mardi 23 septembre 2014, à la permanence du Pdci au Plateau, pour critiquer la décision de leur président, Henri Konan Bédié, de soutenir la candidature unique d’Alassane Ouattara, l’actuel chef de l’Etat, à l’élection présidentielle de 2015.

Selon la porte-parole de ces femmes, Kanga Fermandez Renée, « nous déclarons nulle et de nul effet la décision de M. Bédié ». « L’acte posé par le président Henri Konan Bédié est une violation de la Constitution ivoirienne qui stipule que les partis politiques concourent à l’expression du suffrage universel. Cet acte constitue également un net recul de la démocratie dans notre pays car il signe l’arrêt de mort d’un acteur important de la scène politique ivoirienne : le Pdci-Rda », a-t-elle déclaré.

Au nom de ces femmes, elle a marqué un « total désaccord avec la décision de M. Bédié d’aller à la présidentielle de 2015 avec un candidat autre qu’un militant du Pdci-Rda tel que prôné par les résolutions du 12ème congrès ». De ce fait, Kanga Fermandez a indiqué que « cet acte est un parjure par lequel M. Bédié affranchit les militants du Pdci-Rda de tout devoir d’obéissance à sa personne et à sa fonction de président du parti ». Aussi, a-t-elle soutenu que les résolutions du dernier congrès du ”vieux parti” s’imposent à tous les militants, y compris Henri Konan Bédié, le président du Pdci.

« Nous déclarons que les femmes du Pdci-Rda ne se reconnaissent nullement dans la décision de M. Bédié de désigner un non militant du parti comme candidat unique à la présidentielle de 2015. Enfin, nous demandons à nos sœurs de ne pas céder à la panique, de demeurer sereines et de se tenir prêtes pour soutenir le candidat du Pdci-Rda qui sera choisi lors de la prochaine convention du parti, conformément aux résolutions du 12ème congrès », a-t-elle lancé, estimant en outre que le président du Pdci-Rda a posé un « acte de haute trahison » à l’égard de Félix Houphouët-Boigny. Pour elles donc, la « surprenante » sortie d’Henri Konan Bédié à Daoukro, son village, lors de la visite d’Etat d’Alassane Ouattara, ne les engage pas, dans la mesure où le Pdci-Rda ne peut pas « se saborder au profit d’un autre parti politique ».

linfodrome

Hervé KPODION

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment