05292017Headline:

Des secrétaires de sections du Pdci-Rda disent non à Paul Koffi Koffi aux Legislatives

Paul-Koffi-Koffi-frci

 

Les 67 secrétaires de sections du Pdci-Rda à Bouaké ont réagi, le dimanche 26 juin à Bouaké lors d’un point de presse contre la désignation par consensus du ministre Paul Koffi Koffi et de trois autres candidats le samedi 25 juin au foyer Jeune Viateur pour représenter le Pdci-Rda aux élections législatives prochains.
« Nous disons non au choix du ministre Paul Koffi Koffi que le délégué communal, N’guessan Lambert veut nous imposer. À compter de ce jour, les secrétaires de sections à Bouaké que nous sommes, décidons de ne plus participer aux réunions convoquées et présidées par N’guessan Lambert à cause de son choix. À Bouaké, personne ne peut nous imposer un candidat. Surtout un candidat que nous ne connaissons pas. Le ministre Paul Koffi Koffi n’est pas de notre délégation communale. C’est le lieu d’interpeller le candidat Paul Koffi Koffi lui-même à la retenue, à la conscience et à la morale politique, mais surtout au bon sens. Il peut nous éviter un clash au sein du parti à Bouaké. Qu’il tire les leçons du passé», a dit Brou Duval, porte-parole des secrétaires de sections. Il a annoncé qu’une signature de pétition a lieu, dans laquelle, l’ensemble des secrétaires de sections protestent vigoureusement contre le choix des candidats par consensus comme l’a décidé le délégué départemental.

« Nous ne voulons pas de consensus, nous voulons que tous les candidats aillent aux élections primaires locales à Bouaké. Et de là, la base choisira par les urnes les candidats qui doivent nous représenter », a-t-il suggéré.

Dans sa déclaration, il a insisté pour dire que les secrétaires de sections rejettent catégoriquement la liste qui sera conduite par le ministre Paul Koffi Koffi, appelant les militants à soutenir massivement cette décision.

« L’incompétence du délégué N’Guessan Lambert à diriger les travaux du comité électoral nous emmène à une telle décision », soutient Brou Duval qui a invité le président du parti Henri Konan Bédié à suivre la situation du parti à Bouaké.

Dans l’après-midi, certains candidats malheureux avaient tenu une conférence de presse , dans laquelle ils ont aussi dénoncé le choix des candidats et le mode de désignation.

« Nous ne voulons plus de candidats parachutés comme cela a été fait le samedi 25 juin 2016 par le délégué Lambert N’guessan. Nous demandons que le comité électoral écoute la base. Car la décision du délégué communal risque de fragiliser le Pdci-Rda à Bouaké », a dit Yao Kouassi Guy Charles, candidat malheureux.

Aboubacar Al Syddick /L’IA à Bouaké

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment