05302024Headline:

Devant la Côte d’Ivoire, le Bénin devient le 1er pays actionnaire de la BERD

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a annoncé l’entrée du Bénin dans son actionnariat. Ce pays de l’Afrique de l’Ouest devient ainsi la Première Nation d’Afrique subsaharienne actionnaire de cette banque.
Alors que le dossier de la Côte d’Ivoire est encore en étude, le Bénin passe en premier et devient officiellement actionnaire de la BERD. Le voisin du géant Nigeria fait son entrée en grand dans l’actionnariat de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement. C’est le premier pays d’Afrique subsaharienne et le 75ᵉ actionnaire à intégrer la BERD. Désormais pays membre bénéficiaire, le pays de Patrice Talon va bénéficier du soutien financier et politique de l’institution bancaire.

La demande d’adhésion du Bénin a été validée en octobre 2023 par le Conseil des gouverneurs. Le Bénin souhaite également devenir un pays d’opération, mais cette demande va encore attendre un peu. Son acceptation ou non dépend de l’entrée en vigueur de l’amendement à l’accord portant création de la Banque. « Une fois l’amendement entré en vigueur, qui nécessite l’acceptation formelle de la majorité des actionnaires de la BERD, la Banque pourra donner suite à la demande du Bénin de devenir pays d’opération », précise une note d’information de la BERD.
Je suis très heureuse d’accueillir le Bénin, premier pays d’Afrique subsaharienne à rejoindre la Banque. Nous sommes impatients de collaborer avec le pays et, le moment venu, de tirer parti de notre expertise pour soutenir le développement du secteur privé et la croissance durable.

Odile Renaud-Basso, présidente de la BERD
Le ministre béninois de l’Économie et des finances, Romuald Wadagni, a confié que le Bénin est ravi de « rejoindre la BERD avec la perspective de devenir un pays d’opération de la Banque. Le Bénin entend attirer davantage de ressources nécessaires à la transformation structurelle de notre économie, à l’amélioration du climat des affaires et à la redynamisation de notre secteur privé ». Il a ajouté que « tout cela devrait avoir un impact sur les conditions de vie de notre population ».

Sur le cas de la Côte d’Ivoire…
En ce qui concerne la Côte d’Ivoire, il convient de retenir que c’est en avril 2024 que le gouvernement, lors d’un Conseil des ministres, a donné son accord pour l’adhésion du pays au traité portant création de la BERD. En octobre 2023, la banque annonçait que le Bénin et la Côte d’Ivoire venaient de passer avec succès la première étape du processus pour devenir membre.

Les choses ont beaucoup plus vite évolué du côté de Cotonou qui a pris une longueur d’avance. Le pays a achevé plus rapidement son processus et est allé au bout en premier. Avec le Bénin, « la BERD compte désormais 73 actionnaires nationaux en plus de l’Union européenne et de la Banque européenne d’investissement ».

Fondée en 1991, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a pour objectif principal de créer une nouvelle ère d’après-guerre froide en Europe centrale et orientale. Elle agit pour pour l’émergence « des économies orientées vers le marché et la promotion de l’initiative privée et entrepreneuriale ».

What Next?

Recent Articles