02262024Headline:

Développement: le Bénin se projette sur les 40 prochaines années

« Vision Bénin 2060 » sera le prolongement de la vision Alafia 2025 qui va prendre fin d’ici quelques mois. Le document des études nationales de perspectives à long terme a été lancé jeudi 23 Novembre 2023 par le ministre Abdoulaye Bio Tchané.

Le Ministre d’Etat, chargé du Développement et de la Coordination de l’action gouvernementale, Abdoulaye Bio Tchané a procédé, au Palais des Congrès de Cotonou, au lancement des études nationales de perspectives à long terme, Vision Bénin 2060.

Le lancement du processus de formulation de la Vision Bénin 2060 a été lancé dans la salle rouge du Palais des Congrès devant un parterre de personnalités dont les membres du gouvernement, les députés, les maires, le corps diplomatique accrédité au Bénin, les chefs religieux et têtes couronnées…

Calquée sur le modèle Bénin Alafia 2025, la Vision Bénin 2060 se veut un instrument de vision prospective sur le développement du Bénin à l’horizon 2060, année où le Bénin célèbre les 100 ans de son accession à la souveraineté nationale et internationale. Il s’agit de faire la projection du Bénin que les béninois souhaitent avoir en 2060.

Dans son mot de bienvenue, Alastaire Alinsato, Directeur de cabinet du Ministre d’Etat, chargé du Développement et de la Coordination de l’action gouvernementale, a souligné avec enthousiasme que, tout comme Alafia 2025, la Vision Bénin 2060 repose sur une vision de développement à trois niveaux. Cette approche vise à mettre fin à l’improvisation et à la navigation à vue. Selon ses propos, il s’agit d’un processus de réflexion approfondi visant à fournir au Bénin une boussole stratégique qui guidera les décisions des acteurs du développement.

Antonin Dossou, ancien ministre et figure emblématique d’Alafia 2025, a présenté les résultats préliminaires de l’élaboration du document. Il souligne que parmi les quatre scénarios possibles, c’est le scénario Alafia, c’est-à-dire le bonheur en 2025, qui a été retenu. L’objectif est de faire du Bénin un pays prospère et compétitif, bien gouverné et uni dans la paix. Au moment où le Bénin commence à discuter de la Vision 2060, la question que tout le monde se pose est : « Où en sommes-nous ? ». En réponse à cette question, Antonin Dossou identifie les facteurs internes et externes qui ont empêché la réalisation de certains objectifs. Ainsi, la transformation souhaitée de l’économie se fait toujours attendre, le PIB de 160 000 FCFA n’est pas une réalité, et la croissance prévue de 12 % est restée à 6 % en 2022. »

Renforcer les capacités nationales d’anticipation
Le ministre d’Etat chargé du Développement et de la Coordination de l’Action gouvernementale, Abdoulaye Bio Tchané, a lancé les études de prospective nationale à long terme et le cadre institutionnel pour la mise en œuvre de la Vision 2060. Il a souligné que le gouvernement a choisi d’impliquer les Béninois d’aujourd’hui dans l’histoire du Bénin en tant qu’ancêtres dévoués, méritants et visionnaires. Il s’agit de renforcer les capacités nationales d’anticipation et d’action face aux profondes mutations en cours et à venir, tant sur le plan national qu’international. L’année 2060 a été choisie comme échéance pour projeter le développement souhaité du Bénin, 100 ans après son indépendance.

Selon Abdoulaye Bio Tchané, la nouvelle vision découlant des études de la Vision Bénin 2060 devrait permettre l’articulation d’une stratégie nationale de développement à long terme afin de faire face aux principaux défis auxquels la société béninoise est confrontée, tels que la paix, la pauvreté, les inégalités, le changement climatique, le dividende démographique, l’emploi décent, l’égalité des genres, le capital humain, la transformation numérique, l’intelligence artificielle et le développement durable.

What Next?

Recent Articles