05292020Headline:

D’Houphouët à Ouattara en passant à Gbagbo, ces trois présidents de la Côte d’Ivoire ont été confrontés à trois crises

D’Houphouët à Ouattara en passant à Gbagbo, ces trois présidents de la Côte d’Ivoire ont été confrontés à trois crises. Les chroniques de Nouro.

La Côte d’Ivoire a connu trois présidents qui ont été confrontés à trois crises. Houphouët a eu une crise économique très forte, Gbagbo a eu une crise politique et militaire et aujourd’hui Ouattara est face à une crise sanitaire avec le Coronavirus. Ce que ces trois crises ont en commun, c’est d’être des ennemis invisibles et sans pitié.

La crise économique est venue s’abattre sur le vieux Houphouët et l’a pratiquement obligé à livrer son pays au fmi et à la banque mondiale qui lui ont imposé un premier ministre inconnu en Côte d’Ivoire. C’est là où la crise économique a été conçue pour nous imposer un dramane et ensuite la dévaluation du franc cfa que la crise militaire a été aussi conçue pour l’imposer à Gbagbo.

Le but étant toujours de nous soumettre davantage et de contrôler notre pays. Que peut-on faire face à un ennemi qui n’a pas de visage c’est à dire invisible ? Houphouët a tenu 3 ans et en est mort. Gbagbo a tenu 10 ans avant d’être finalement vaincu.

Aujourd’hui dramane est face à un autre ennemi tout aussi invisible que le commando invisible de son garde de corps IB. Un commando invisible qui a fait que les ivoiriens fuyaient abobo. Même les corps habillés n’y pouvaient rien car il est impossible de se battre contre un ennemi qu’on ne voit pas.

On a cru que Ouattara qui a le secret, dit-on, des ennemis invisibles allait maîtriser ce virus mais non. N’est ce pas lui que le FMI avait imposé pour guérir notre économie ? N’est pas lui que la communauté internationale a imposé pour mettre fin à la rébellion dont le commando invisible ? Aujourd’hui le voilà qui a fui la capitale pour se confiner à Assinie alors qu’il est le capitaine du navire Ivoire. Je croyais que c’était lui Ado solution ?

Maintenant que les trois ennemis invisibles ont frappé notre pays. Maintenant que chaque parti politique majeur a connu sa crise, les Ivoiriens y voient un peu plus clair. On ne decrait plus jamais laisser la t^te de notre pays au RDR-RHDP et à n’importe quel politicien issu de ce parti.

Lire sur Yeclo

Comments

comments

What Next?

Recent Articles