07202024Headline:

Dialogue public-privé à Bouaké: La 3e réunion statutaire du Comité local de concertation lance la consolidation des acquis

Après le lancement des activités du Comité local de concertation État-Secteur privé (Clcesp) de Korhogo en avril 2024, le Comité de concertation État-Secteur privé (Ccesp) poursuit l’animation de ses plateformes locales de dialogue public-privé avec la tenue de la 3e réunion statutaire du Clcesp de Bouaké, le jeudi 13 juin 2024.

L’objectif étant la poursuite et la consolidation des acquis en matière de dialogue public-privé au niveau de la région de Gbêkê.

À l’occasion, Komenan Mougo, coordonnateur du Programme d’amélioration du climat des affaires (Pacaci), principal partenaire financier du projet, a salué l’engagement constant et le soutien des autorités préfectorales aux initiatives du cadre local de concertation État-Secteur privé.

Il a, en outre, insisté sur le principal objectif du Pacaci et sur les différents domaines d’intervention dudit programme. Pour finir, il a réaffirmé l’appui du Pacaci dans l’animation des Comités locaux du dialogue public-privé.

Pour sa part, Vanié Jean François, secrétaire général de Préfecture, représentant le préfet de région, président du Comité local de concertation État-Secteur privé de Bouaké, a salué l’engagement des différents directeurs régionaux dans l’animation du cadre de concertation local et a marqué sa disponibilité à toujours accompagner les actions du cadre local de concertation État-Secteur privé.

En prélude à la réunion statutaire du Comité local de concertation État-Secteur privé de Bouaké, le Ccesp a mené plusieurs activités, à savoir une réunion avec le Secrétariat technique du Clcesp de Bouaké, une séance de travail avec les élus de la délégation régionale de la Chambre de commerce et d’industrie de la ville.

L’on note également des visites aux délégations régionales des chambres nationales consulaires (agriculture, métiers), dans la perspective de partager les différents agendas, de recueillir leurs préoccupations afin de les traiter et mener des réflexions nécessaires à l’émergence des champions en région.

Les acteurs renforcent leurs capacités sur le genre

En marge des activités de la mission, il s’est tenu une session de formation animée par Mme Frédérique Eké, spécialiste genre du Pacaci. La session a enregistré la participation des principales faitières et association de femmes de la ville de Bouaké.

Surtout qu’elle avait pour but de recueillir les besoins spécifiques des femmes entrepreneurs afin d’apporter les appuis nécessaires au développement de leurs activités.

What Next?

Recent Articles