03282017Headline:

Division au sein du parti de Gbagbo : le rapprochement des deux camps « monte en intensité »

sangaré et affi

Division au sein du parti de Gbagbo : le rapprochement des deux camps « monte en intensité » (chef statutaire)

Pascal Affi N’Guessan, le chef statutaire du Front populaire ivoirien (Fpi, opposition), le parti de l’ancien président Laurent Gbagbo, a assuré que le dialogue pour le rapprochement des deux camps en faction au sein de la formation politique « monte en intensité », dans une déclaration à la presse.

« Le dialogue monte en intensité entre nous et la fronde (…) Ces dernières semaines, les choses ont progressé en terme de contacts et les choses avancent », a indiqué M. Affi N’guessan, sous le feu des projecteurs, au siège du parti.

Depuis plus d’un an, le camp Abou Drahamane Sangaré, un co-fondateur du Fpi et celui de l’ancien Premier ministre Pascal Affi N’Guessan, se disputent la présidence du parti de Gbagbo, incarcéré à La Haye pour crimes contre l’humanité lors des violences postélectorales ivoiriennes.

Alors qu’un comité extraordinaire du Front populaire ivoirien, dirigé par M. Sangaré avait décidé en mars 2015 de l’évincer, la justice, saisie par l’ex-Premier ministre, a tranché que Pascal Affi N’Guessan, restait au regard des dispositions légales, le président du principal parti d’opposition de la Côte d’Ivoire.

M. Abdou Drahamane Sangaré, a à ses côtés le fils de l’ex-président, Michel Gbagbo. Il est devenu aujourd’hui le rival de Pascal Affi N’Guessan.

Le chef statutaire du FPI, M. Affi, a initié « un groupe de contact » composé de ses proches au sein du parti pour travailler à une conciliation des deux parties, qui s’attaquent par presse opposée.

Il y a près de deux semaines, l’ex-ministre Alphonse Douati, l’un des chefs de file de la fronde, avait écarté la possibilité d’une réconciliation avec Pascal Affi N’guessan, qui pour eux ne représente plus le Fpi et joue le jeu de la coalition au pouvoir.

Le Rhdp, la plateforme des houphouétistes, coalition au pouvoir, profite de cette division au sein du Fpi. Une réconciliation des camps opposés pourrait redonner force au parti de Gbagbo et renforcer la trame des formations de l’opposition qui de plus en plus forment un bloc pour contrecarrer les actions gouvernementales.

© OEIL D’AFRIQUE

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment