05222017Headline:

Divulgation des noms des témoins à la CPI /La reaction du juge président

juge bertrand cpi

Côte d’Ivoire: Divulgation des noms des témoins vendredi à la CPI, un fait «extrêmement grave», selon le juge président

Le procès conjoint de Laurent Gbagbo et CharlesBlé Goudé  est à son huitième jour ce lundi, avec toujours le contre-interrogatoire du témoin de l’accusation.

Avant l’ouverture de l’audience, le juge président a tenu à faire une déclaration pour s’exprimer sur la « bourde » constatée lors de la séance du vendredi dernier, où les noms des témoins ont été divulgués lors d’un huis clos partiel.

Les micros sont restés ouverts quand l’accusation avait la parole, ce qui a permis à tous d’être informé que les ex responsables de l’armée ivoirienne sous le régime de Laurent Gbagbo, faisaient partie des personnes prêtes à témoigner contre ce dernier.

SelonCuno  Tarfusser qui a présenté les excuses de la chambre, cet incident est extrêmement grave, car ce qui s’est passé dépasserait l’imagination. Il a promis qu’une enquête a été diligentée pour situer les responsabilités.

« Ce qui s’est passé Vendredi qui est absolument regrettable, extrêmement grave », a fait remarquer d’entrée l’Italien, avant d’ajouter. « Tout d’abord la cour doit présenter ses excuses, c’est la première chose à faire. La cour et je parle de la totalité de la cour ici donc présente ses excuses, ce qui s’est passé ici dépasse l’imagination. Et nous devons absolument savoir ce qui s’est passé et qui est responsable de quoi. Et pour aussi faire le bilan à l’heure actuelle et c’est pour ça que nous allons passer à huis clos en présence uniquement de l’accusation et du Greffe afin de savoir ce qui s’est passé exactement et afin de savoir ce qu’il convient de faire en matière de sécurité. Bien sûr les deux parties, la représentante des victimes et l’accusation seront tenus au courant de ce qui s’est passé ultérieurement. »

Donatien Kautcha, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment