07232024Headline:

Données sur le développement durable: L’Agence nationale de la statistique forme les acteurs nationaux au mode de collecte et de calcul

L’Agence nationale de la statistique (Anstat) a réuni près d’une soixantaine d’acteurs du système statistique national le 2 juillet 2024, à Jacqueville. Ce, à l’effet de renforcer leurs capacités sur la collecte et la méthode de calcul des Objectifs de développement durable (Odd) selon les métadonnées. L’atelier qui se tient du 1er au 5 juillet 2024, est organisé avec l’appui technique de Paris 21 et financé par la Commission de l’Union européenne.

Dès l’entame des travaux, les auditeurs se sont vu présenter les outils de collecte de chaque indicateur Odd. Ils ont appris à répartir les outils de collecte des indicateurs Odd en fonction des structures productrices et la méthode de calcul de chaque indicateur tel que défini dans les métadonnées.

L’atelier permettra de comprendre la méthode utilisée par les participants pour le calcul des indicateurs, de valider la méthode à utiliser pour le calcul des indicateurs. Mais aussi de formuler des recommandations pour la suite du processus de renforcement de capacités de l’ensemble des acteurs pour un meilleur suivi des indicateurs.

Il s’agira de sensibiliser également les acteurs du système statistique national à l’importance des approches basées sur les données dans le processus de production du Rapport national volontaire (Rnv), y compris une coordination efficace des producteurs de données et une présentation conviviale des statistiques.

 

À l’occasion, le Dg de l’Anstat, Doffou N’Guessan Gabriel, a soulevé les difficultés rencontrées lors de la production en 2018 du premier rapport sur les Odd (Rapport sur la situation de référence des Odd de 2015 à 2017) et du second en 2021 (Rapport sur les indicateurs prenant en compte personnes vulnérables et les laissés-pour-compte de 2017 à 2020). Il a fait savoir que c’est « la différence entre le mode de calcul des indicateurs Odd tel que défini dans les métadonnées et celui utilisé par certains acteurs du système statistique national ».

Doffou N’Guessan Gabriel n’a pas manqué de souligner l’importance du présent atelier dans la production du Rnv, mais également pour les travaux prioritaires du prochain Plan national de développement (Pnd).

Le patron de l’Anstat a donc encouragé les auditeurs à travailler à produire des données fiables de qualité irréprochable, tout en soulignant que le Fonds national de la statistique (Fnstat) naissant permettra des bonds qualitatifs dans cette direction.

Relativement aux détails de la formation, Liliana Suchodloska, analyste politique et chef de projet à Paris 21, a indiqué que l’atelier permet d’harmoniser la méthode de collecte et de calcul. Les travaux permettent aussi de mettre les différents acteurs en relation à travers un cadre dédié.

En plus, il s’agit de permettre le reporting des données conformément aux agendas 2023 du Système des Nations unies et 2063 de l’Union africaine visant à ne laisser personne sur le côté et d’orienter efficacement les décideurs dans ce sens, selon elle.

En outre, Liliana Suchodloska a justifié l’opportunité de l’atelier par le fait que « le reporting sur les Odd transcende le mandat traditionnel de l’Anstat ».

Par ailleurs, quatre commissions ont été mises en place relativement au 5 piliers des Odd. À savoir, les populations, la prospérité, la planète, la paix et le partenariat.

 

 

What Next?

Recent Articles