03272017Headline:

«Doublons biométriques» dans la liste électorale, voici les preuves que Banny a promit présenter aux Ivoiriens

banny

Côte d’Ivoire doublons biométriques – Le candidat Banny va présenter ses preuves aux Ivoiriens ce mardi

Présidentielle 2015/Doublons biométriques dans le fichier électoral

Selon des sources proches de sa Direction Nationale de Campagne, le Premier Ministre Charles KONAN BANNY, Candidat à l’élection du Président de la République du 25 Octobre 2015 animera une conférence de presse ce mardi 20 Octobre 2015 à 16 h à son cabinet privé sis à la Riviera IV, pour présenter les preuves de l’existence de « doublons biométriques » dans la liste électorale définitive de cette année.

Côte d’Ivoire: Présidentielle, «doublons biométriques» dans la liste électorale, voici les preuves de Banny

– Comme annoncé Charles Konan Banny a dévoilé mardi au cours d’un point de presse à son cabinet de Cocody-Riviera, les preuves des “doublons biométriques” dans la liste électorale définitive.

Après avoir fait la genèse de l’établissement de la liste électorale qui date de son passage à la primature entre 2006 à 2007, et tout en rappelant la crise concernant ladite liste qui avait vu l’évincement de Robert Beugré Mambé à la tête de la Commission Electorale Indépendante (CEI), l’ex premier a indiqué qu’il fallait tirer les vraies leçons afin que le pays ne connaisse plus pareille situation comme en 2011 (Ndrl crise post-electorale).

C’est après cela, que le candidat s’est prononcé sur l’actualité majeure, le cas des « doublons » dans la liste électorale définitive, mais auparavant il a tenu à clarifier les choses sur le sujet.

« J’ai indiqué que la liste électorale a été établie de manière confidentielle. Je n’ai jamais été en possession de la liste. Je n’ai eu que la liste provisoire après la fin du contentieux et celle définitive le 6 octobre dernier et ce après plusieurs discussions avec la CEI », a-t-il révélé à la presse, avant d ‘ajouter. « Cette liste comprend des doublons. Je le maintien et je le confirme. Je ne suis pas un politicien. Je ne dis pas les choses au hasard. Il ne peut avoir d’élection crédible sans une liste électorale fiable. Je ne veux plus que les ivoiriens meurent pour des élections. »

CharlesKonan Banny a déclaré devant la presse que ses collaborateurs ont pour l’heure détecté 794 noms de doublons, sans oublier de souligner que des morts sont inscrits également sur cette liste où le nombre de votant est estimé à 6.100.000 personnes. En voici un extrait de preuve qu’il qualifie de doublon.

« Listing des doubles enregistrements obtenus par croisement de l’échantillon traité. . Circonscription Electorale, Daoukro / N’Guessankro ; Numéro de carte (V 01011955 46 ; Sexe F ; Nom et Prénoms, Kouadio Affouet née le 20/10/1946 à Gagou, fille de Diby Kouadio et de Ya Boussou ; Fonction, ménagère. Cette même personne est inscrite dans une autre sous-préfecture de Daoukro avec de nouvelles références. Daoukro / Ettrokro ; Numéro de carte (V 0084673145 ; Sexe F ; Nom et prénoms, Kouadio Affouet née le 20/10/ 1946 ; fille de Diby Kouadio et Ya Boussou ; Fonction ménagère. Pour la suite voir extrait document (Photo 2)».

Il s’est ensuite expliqué: «C’est ce que j’appelle des doublons. Quand je déclarais cela à la télévision dimanche j’avais les 794 cas similaires et ceux des personnes décédées dont les certificats de décès ont été établis mais curieusement se retrouvent parmi les 6.100.000 noms. Mais je voudrais signaler que cette liste n’est pas exhaustive. »

CharlesKonan Banny  a évoqué la biométrie qui selon lui a été introduit tardivement dans le processus électoral.

« La liste électorale n’est pas fiable. La biométrie est une technique moderne, mais il peut avoir des erreurs. La preuve, si elle était la garantie, elle aurait pu détecter les doublons », a fait remarquer l’ex gouverneur de la Bceao avant de dénoncer son introduction tardive dans le system. « Je dénonce l’introduction tardive de la biométrie dans le system. On a été informé que samedi dernier. Et tout cela à mon sens ne rassure pas pour le processus en cours . »

L’adversaire de Ouattara dimanche prochain a une fois de plus au cours de ce point de presse, réaffirmé son souhait d’un véritable dialogue entre les candidats autour du processus électoral pour garantir la paix sociale dans le pays.

« Un passage en force n’est pas souhaitable pour la Côte d’Ivoire. La force ne doit plus être un moyen pour la politique. Nous voulons la voie du consensus. Il faut discuter par le dialogue, même s’il ne peut satisfaire tout le monde, garanti au minima le consensus et évite des problèmes dans le pays », a conclu Charles Konan Banny.

Donatien Kautcha, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment