02272020Headline:

Dr Tia André (PDCI-RDA Man) : « Il y a détournement à la mairie de Man »

A l’occasion d’une rencontre avec les correspondants de presse de Man, l’ancien maire, Dr Tia André n’y est pas allé du dos de la cuillère avec l’équipe municipale dirigée par Abou Fofana. Il estime qu’il y a « détournement » du fait de la nouvelle équipe municipale pour des travaux autres que ceux prévus.

« Quand un maire prend sur lui d’annuler tous les mandatements déjà engagés,  on se demande bien avec c’est avec la complicité de qui. Je ne saurais le dire?  L’hôtel de ville ne devait être construit car le programme triennal était fait. Et c’est bien à l’encontre des lois qui régissent les collectivités locales.  L’argent qui était destiné à faire d’autres travaux a été bloqué pour faire autre chose. Les travaux d’intérêt public ont été arrêtés au profit d’un bureau huppé. C’est du détournement quand l’argent destiné à un travail va ailleurs », a indiqué Dr Tia André dans son procès en règle contre l’équipe municipale.  

Aux correspondants de presse, il a souhaité ses vœux de nouvel an et invité la presse à être un vecteur de paix et de cohésion sociale. « Mes meilleurs vœux, de santé, de longue vie à vous et votre famille et la paix pour le pays qui en a besoin en cette année sensible. Il faut aussi, une réconciliation vraie et que les ivoiriens acceptent de se parler en frère. Je voudrais dire que vous participez à la cohésion sociale au niveau de Man. Malgré tout, la ville de Man vit une certaine quiétude, grâce à vous en partie. Avec vos plumes, vous adoucissez les mœurs. Continuez à diffuser la paix entre vous et entre la population de Man. Soyez les artisans de la paix ici à Man et partout en Côte d’Ivoire », a souhaité Dr André Tia ce vendredi 17 janvier face aux correspondants de presse de l’Ouest.

Se prononçant sur la découverte de la fosse commune, le parlementaire a été moins prolixe. « L’affaire est portée au devant de la nation à travers le Procureur de la République. Les enquêtes sont en cours et je ne peux me prononcer. On sait tous que la Côte d’Ivoire a connu des moments difficiles. Il y a eu trois grands combats à Man, qui ont opposé des clans pendant la crise. Il y a eu des morts à Man. Ceux qui ont pu rester, ont vu des cadavres joncher les rues de Man. On attend les résultats de l’enquête », a-t-il dit.

Dr Tia André, dans son exposé s’est appesanti sur les futures élections présidentielles qui pour lui commencent dans un environnement flou. « Nous avons des appréhensions. Le climat social est tendu. Il y a des soubresauts entre les ivoiriens. L’avion de Soro, en décembre dernier n’a pu atterrir. Nous avons  des députés en prison, des perquisitions chez des députés et même des hommes d’affaires. Nous allons à des élections pour élire quelqu’un. Si le peuple qu’on prétend gérer est tué, on va gouverner qui? Il faut apaiser les coeurs pour des élections sans heurts »,  a recommandé le natif de Déoulé.

 L’ex maire de la commune de Man a révélé être menacé après son départ de la mairie. « Des menaces à visage découvert, j’en ai eues.  Mais je n’ai jamais eu peur mais depuis un temps ils se sont calmés. Il y a un procès contre moi indirectement.  Une affaire de tickets parallèles après mon départ était pendant et l’État a demandé que la lumière soit faite. Contre toute attente, on parle de la gestion de la mairie sous l’ère Dr Tia » a-t-il révélé.

« Dans cette gestion, semble-t-il qu’ils ont trouvé des choses où mon financier et mon régisseur ont été interpellés et entendus plusieurs fois par la police judiciaire, à la préfecture de police. C’est moi qui suis indirectement visé. Avant de partir, il y a eu  un dernier contrôle fait par des gens venus d’Abidjan et tout est bien fait, selon leur dire. Je m’étonne que des gens soient aux trousses de mes collaborateurs d’antan », s’est-il offusqué.

Avant de décrier les pratiques peu orthodoxes de la nouvelle équipe municipale. « Au pouvoir, mon souci était le développement humain et social. Chacun de nous à sa manière de gérer. J’ai dégagé 16 millions pour l’équipement du CSU de Zélé, des travaux de construction de l’école de Zadepleu, petit Paris, l’école du municipal qui devait démarrer avec les premiers acomptes refusés par la nouvelle équipe. Les feux tricolores annulés par la nouvelle équipe. L’agrandissement de la mairie entamée,  est aussi arrêtée », a dénoncé Dr Tia André.

7info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment