09282020Headline:

Du nouveau pour Gbagbo, Essy Amara au pied du mur

ble gbagbo

Le retour d’exil de la mère de Laurent Gbagbo ainsi que la présidentielle de 2015 sont les deux principaux sujets traités par la presse ivoirienne ce lundi 13 octobre 2014. 

”Maman Gbagbo” de retour

Exilée depuis la fin de la crise post-électorale, Gado Marguerite, mère de Laurent Gbagbo est rentrée en Côte d’Ivoire hier, dimanche, fait savoir Soir Info. « Avant le procès de son fils : la mère de Gbagbo est renteée, hier, au pays », titre en manchette le journal. « Après près de quatre années passées en exil au Ghana, Gado Marguerite, mère de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo a regagné la Côte d’Ivoire. Selon nos sources au Ghana, c’est le samedi 11 octobre 2014, que la génitrice du fondateur du Front populaire ivoirien (Fpi) est rentrée en Côte d’Ivoire par la route. Gado Marguerite a quitté Accra où elle vivait dans le quartier de Lagon le même samedi 11 octobre pour Abidjan. A son arrivée, la génitrice de l’ex-chef d’Etat a été conduite dans son village de Gnaliépa dans la région de Ouragahio. L’état de santé de dame Gado, malade depuis quelques années, se serait dégradée », indique le quotidien.

Les journaux proches du pouvoir ivoirien se félicitent de ce retour de la génitrice de l’ex-président. C’est le cas de Le Patriote. « Longtemps démarchée par les autorités ivoiriennes : Maman Gbagbo est rentrée, hier », livre à sa Une le quotidien. A en croire le journal, « ce retour était prévisible. En effet, tous ceux qui ont effectué un voyage à Mama ces derniers temps en avaient l’assurance. Puisque le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, avait ordonné la réfection de sa résidence. Elle-même, depuis un an demandait à rentrer. Et surtout que le numéro un des Ivoiriens a toujours lancé un appel au retour au bercail de toutes les filles et fils de la Côte d’Ivoire ».

Quant à Nord-Sud Quotidien, il fait savoir que le retour de dame Gado en Côte d’Ivoire est le fait d’une évacuation sanitaire.

C’est le même commentaire que fait Révélation sur ce retour. « Contrainte à l’exil depuis la chute de son fils : la mère de Gbagbo est rentrée hier dans un état critique », livre le journal à sa Une. « Selon des membres de la famille proche qui ont accueilli la vieille, elle serait très malade et même dans un état critique. C’est ce qui aurait poussé ses enfants qui vivent au Ghana avec elle à la faire rentrer aussitôt. La génitrice de l’ancien chef d’Etat est présentement à Abidjan. Sachant que la vieille est très malade, le pouvoir d’Abidjan s’apprête à l’enlever tôt le matin pour la conduire dans une clinique de la place », écrit le quotidien.

Dans le mêm sens, Le Temps écrit que, « nul doute que le camp Ouattara va saluer ce retour au pays de Dame Gado et le brandir comme un trophée de guerre. Et pourtant, de sources indiquées, elle serait rentrée à Abidjan pour suivre des soins ».

On propose Essy Amara

Des planteurs du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) ne sont pas disposés à soutenir Alassane Ouattara comme l’a demandé Henri Konan Bédié à Daoukro. Ces derniers ont, au cours d’une conférence de presse à Abidjan choisi leur candidat pour 2015. Il s’agit de l’ancien ministre Essy Amara fait savoir Soir Info. « Présidentielle 2015 et Appel de Daoukro : la candidature d’Essy Amara annoncée hier », livre à sa Une le journal. « Essy Amara, candidat à la présidentielle de 2015. C’est le choix de la Coordination nationale des planteurs du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci). L’annonce a été faite à la presse, dimanche 12 octobre 2014, dans un grand hôtel au Plateau, par Bilé Bilé, le président de cette organisation du « vieux » parti. C’était en présence du chef canton des Agni-Abbey d’Agnibilékro, Nanan Sokouané 2, d’une vingtaine de têtes couronnées et des représentants des planteurs du Pdci venus des principales régions de Côte d’Ivoire, selon les organisateurs. L’ancien ministre d’Houphouët-Boigny, ex-maire d’Abengourou et baron du Pdci, Nicolas Kouassi Akon a fait une brève apparition dans la salle de conférence. Approché par la presse, dans le hall de l’hôtel,il a indiqué que la candidature d’Essy Amara est à prendre au sérieux », commente le quotidien.

Quant à Lg Infos, il fait savoir que cette annonce de la candidature d’Essy Amara froisse profondément Alassane Ouattara. « Le mentor du RDR déboussolé », souligne en manchette le journal qui fait savoir que, « bien de surprises attendent Henri Konan Bédié et son jeune frère Alassane Ouattara à la convention du Parti démocratique de Côte d’Ivoire »

L’Inter de son côté se penche sur une réunion tenue à Bouaké par les militants du PDCI autour de l’Appel de Daoukro. « Appel de Daoukro : chaudes empoignades à Bouaké », peut-on lire en manchette du journal. « En vue de rallier les militants de base du Pdci de Bouaké à la cause de l’appel de Daoukro, une mission du secrétariat exécutif dudit parti, conduite par Joseph Kouamé-Kra, a rencontré les militants de base de la délégation communale de Bouaké. Avant cette réunion tenue au palais du carnaval, ce samedi 11 octobre 2014, l’on a pensé que l’appel de Daoukro allait passer comme lettre à la poste. Mais, c’est une chaude empoignade qu’il a été donné de voir entre la base et les envoyés d’Henri Konan Bédié », relate le quotidien.

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles