12192018Headline:

Education: Les cours sont bloqués à l’Ecole normale supérieure (Ens) les enseignants ont lancé une grève illimitée, pour des raisons valables.

Les cours sont bloqués à l’Ecole normale supérieure (Ens) depuis le 24 septembre 2018. Cela, à l’appel de l’intersyndicale (Cnec-Ens, Synares-Ens et Sylec-Ens).

Les enseignants qui ont déploré qu’il n’y avait aucune avancée notable dans la résolution de leurs préoccupations financières, sociales, pédagogiques et académiques, depuis le dépôt du préavis de grève, le 10 août 2018, ont lancé une grève illimitée. Ils demandent un « règlement intérieur » inclusif, consensuel et conforme aux textes législatifs et réglementaires de l’Ens, la transparence des examens et des concours de l’Ens, la reprise des cours à l’Université de vacance (Univac) et l’exécution du projet de l’Ecole Doctorale de l’Ens. Il y a également le paiement des indemnités de correction des examens pédagogiques et des concours 2018, des Heures complémentaires (Hc) 2018 et l’insuffisance de fonds de mission qui préoccupent.

A l’Université Peleforo Gon Coulibaly de Korhogo, depuis l’arrêt des cours, lancé par la section Cnec, le 1er octobre, les enseignants réclament le paiement des heures complémentaires 2016-2017 et des arriérés des primes de recherche des recrutés de 2018.

Le paiement des arriérés des décharges horaires des responsables, membres des commissions et des conseils au titre de l’année 2016-2017, la clarification des textes et diffusion des primes d’encadrement de Master, le rejet ‘’systématique’’ de la commission des Hc sont autant d’autres revendications des enseignants. Quant à l’Université Félix Houphouët-Boigny (Ufhb) à Cocody, les grévistes, depuis la mi-septembre, exigent le paiement des Hc, selon leurs calculs.

Dominique FADEGNON

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment