10172018Headline:

Eglise catholique- Encore un autre scandale mal couvert: Corine Hazoumé, livre des secrets

Un autre scandale secoue l’église catholique de Côte d’Ivoire à partir de Dabou, une localité située à une cinquantaine de kilomètres d’Abidjan. Après le scandale qui a ébranlé pour la première fois la communauté catholique ivoirienne avec l’arrestation et la mise sous mandat de dépôt du père Anderson Sylvain Kouamé Abé sous inculpation de viol d’une jeune fille. C’était le 13 avril dernier et l’information a surtout été confirmée par le Père Obrou Augustin, en charge de la communication de l’archevêché ivoirien.

 

Cette fois-ci, la présumée victime, femme du monde artistique et médiatique bien connue, Corine Hazoumé, a, dans une adresse en live sur sa page Facebook ce lundi 14 mai « à sa famille et ses amis », soutenu qu’une plainte sera déposée devant le clergé catholique ivoirien par un avocat, contre le père Barthélémy Gobou de Dabou. Sans en dire plus sur les raisons ou causes de cette saisine de Mgr Kutwa et son collège de sages.

« Ça va se régler dans le cadre de l’église. Ma plainte est déposée, on a des droits en tant qu’être humain » a soutenu Corine, artiste ivoiro-béninois experte en céramique et art de la décoration, ancienne de la télévision ivoirienne, et promotrice des valeurs artistiques africaines et béninoises dans le monde.

Mais, Corine précise très vite, comme dans une volonté de ne pas humilier l’église catholique de Côte d’Ivoire, « que je ne fréquente pas bien », indique-t-elle, que sa plainte « n’est pas un bras de fer mais je cherche réparation » maintient-elle.

« Dr Solange Sonan va déposer les preuves » devant le clergé, a-t-elle fait savoir sans toutefois lever un coin de voile sur cette affaire qui met en lumière l’église catholique ivoirienne, qui connaît à son tour sa petite vague de scandales sexuels.

Sur la page Facebook de l’artiste, on peut bien y voir la photo du curé incriminé. Sans plus d’informations. Dieu seul sait ce qui s’est passé.

A Dabou, PôleAfrique.info a mené des investigations au sein de la communauté chrétienne en général mais très peu de fidèles savent qu’il y a eu avilissement de foi. Néanmoins, PôleAfrique.info a appris que le scandale a été au sein de la communauté des premiers chrétiens.

 

 

imatin.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment