02262024Headline:

Élection à la présidence du Pdci : L’équipe de campagne du candidat Guikahué veut ester en justice

Le directeur de campagne du candidat Maurice Kakou Guikahué a adressé le 25 novembre 2023, un courrier à Cowppli-Bony, président par Intérim du Pdci-Rda.

Dans cette note, l’équipe de campagne du vice-président Guikahué conduit par son directeur, le député maire de Prikro, Isaac Adi dénonce une décision de leur président. L’intégralité du communiqué.

Par communiqué, en date du 23 novembre 2023, vous aviez bien voulu rapporter la substance de ce qui a résulté de l’audience que vous aviez bien voulu accorder aux candidats à la Présidence de notre Parti, à votre domicile, le dimanche 19 novembre 2023.

Dans ce communiqué, vous avez demandé aux Candidats exerçants une fonction dans l’Administration du Parti de bien vouloir se mettre en congés, durant la période d’organisation des élections, pour garantir l’égalité des chances et l’impartialité du scrutin.

Vous avez également indiqué que lors de votre rencontre avec les Candidats, « les trois candidats concernés par cette mesure, à savoir : Messieurs Noël Akossi Bendjo (Conseiller spécial du président du parti, en charge de la réconciliation), Maurice Kakou Guikahué (Secrétaire exécutif en chef) et Jean-Marc Yacé (Délégué communal Cocody 1) ont reconnu séance tenante, en dépit de la fixation de certains, sur les textes du parti, la justesse de cette mesure. Ils ont convenu de s’y conformer ».

Vous poursuivez en indiquant que « vous avez pris acte, par courriers transmis avec accusé de réception, de la demande de mise en congé de leurs fonctions respectives au sein du Pdci-Rda, le temps du déroulé du processus électoral, de Messieurs Noël Akossi Bendjo (Conseiller Spécial du Président du Parti, en charge de la réconciliation) et Jean-Marc Yacé (Délégué communal Cocody 1), tandis que jusqu’à la date du 23 novembre 2023, vous n’avez reçu aucune réaction de la part de M. Maurice Kakou Guikahué.

Dans ce sens, vous rappelez à tous les « candidats concernés de se mettre en conformité avec cette disposition ».

Vous annoncez que « des dispositions transitoires seront prises, pour assurer leurs intérims pendant cette période, conformément aux règles en vigueur dans le Parti ».

C’est le lieu de rappeler à votre souvenir qu’au cours de cette audience, le candidat Maurice Kakou Guikahué a fait observer qu’une telle disposition ne figure pas dans les textes des Statuts et Règlement Intérieur du Pdci-Rda. Il a ajouté qu’une telle pratique n’avait jamais été observée au cours des précédents Congrès consacrés à l’élection du Président du Parti. En témoignent la candidature du Secrétaire général Laurent Dona Fologo au 11eme Congrès Ordinaire de 2002 et celle du Secrétaire Général Alphonse Djédjé Mady au 12eme Congrès de 2013.

Il n’est donc inexact d’écrire dans votre communiqué que tous les candidats concernés ont convenu de s’y conformer.

Par ailleurs, la seule règle en vigueur au niveau du Parti, en pareille circonstance, est celle qui nous renvoie à la jurisprudence née des deux cas précités.

Sur la question relative à la mise en congés, il convient de vous rappeler les dispositions de l’alinéa 2 de l’article 43 du Règlement Intérieur du Pdci-Rda, qui stipule, qu’en cas d’intérim, « le Secrétariat Exécutif reste en place ».

Au demeurant, le Secrétariat Exécutif dont Maurice Kakou Guikahué est le Chef, est un organe statutaire émanant du congrès.

De plus, le Bureau Politique du 17 juin 2018 a décidé de prolonger les mandats de tous les organes et structures spécialisées du Parti. Cette décision du Bureau Politique a été endossée par le 6eme Congrès Extraordinaire du 15 octobre 2018, à Daoukro.

Dès lors, l’on se demande pourquoi cet acharnement contre le Candidat Maurice Kakou Guikahué ?

C’est l’occasion d’appeler votre attention, Monsieur le Président par Intérim, sur les cas flagrants de conflits d’intérêts et de concussion dans les structures que vous mettez en place pour préparer le 8eme Congrès Extraordinaire du 16 décembre 2023. Cette situation pose l’épineux problème de l’égalité de chance des Candidats durant le processus électoral.

Doit-on, en effet, rappeler ici, le souvenir de la très récente déclaration de soutien à la candidature de Monsieur Tidjane Thiam, lue par Monsieur Niamien N’Goran que vous venez de nommer au sein du Comité d’Organisation du 8eme Congrès Extraordinaire, en qualité de Président du Comité des finances.

Est-ce nécessaire de signaler que le Ministre et Vice-Président Boa Amoakon Edjampan Thiémélé a été le Parrain de la Cérémonie solennelle de présentation officielle de CONCORDE NATIONALE, Mouvement du Candidat Tidjane Thiam.

Est-ce inutile de faire observer que Monsieur le Ministre d’Etat et Vice-Président Emile Constant Bombet, Président du Comité de Consensus, est le Père de Monsieur Hervé Bombet, premier adjoint au Maire de la Commune de Cocody, Commune dont le Maire Jean-Marc Yacé est candidat à l’élection du Président du Pdci-Rda.

Par ailleurs, votre qualité de Président par Intérim, donc Président légal et non légitime, ne vous autorise qu’à gérer les affaires courantes. En conséquence, vous n’êtes nullement fondé à démettre les membres du Secrétariat Exécutif, à fortiori le Chef du Secrétariat Exécutif, Vice-Président du Parti, fut-il Candidat à la Présidence du Parti.

Les différentes décisions et mesures anti-statutaires que vous prenez depuis un moment, conduisent inéluctablement le Parti vers le Chaos et vous en porterez personnellement la responsabilité devant l’histoire.

En tout état de cause, l’équipe de campagne du Candidat Maurice Kakou Guikahué, à son corps défendant, se réserve le droit d’emprunter toutes les voies légales de recours, y compris ester en justice.

Veuillez agréer, Monsieur le Président par Intérim, l’expression de notre Considération distinguée.

 

What Next?

Recent Articles