05262017Headline:

Election présidentielle 2015- Assurances, menaces… La campagne a déjà bien commencé

 togo bureau de vote

Présidentielle 2015

A mesure qu’on approche de la date du 25 octobre, les états-majors des candidats à l’élection présidentielle de 2015 renforcent leur engagement pour obtenir la victoire à ce scrutin. Au RHDP, c’est la confiance. Mamadou Sanogo, membre de la direction de campagne d’Alassane Ouattara est convaincu de la victoire de son scrutin. « Présidentielle 2015/ Mamadou Sanogo (directeur de campagne du RHDP) : ”on sait qu’on va gagner mais… », barre à sa Une Nord-Sud Quotidien. « Il ne faut rien négliger. On sait qu’on va gagner, mais il faut préparer rigoureusement toutes les étapes du processus (…). Dès ce samedi, allez partout mobiliser. Relevez le défi de la mobilisation de proximité », a souhaité le ministre de la Construction. Pour sa part, Marcel Amon Tanoh, proche collaborateur d’Alassane Ouattara est d’avis que les choses ne seront pas aisées pour les adversaires du Numéro 1 ivoirien. « Présidentielle 2015/ Amon Tanoh met les points sur les ”i” : ce que nous réservons aux 32 autres candidats », titre en manchette le quotidien. « Préparez-vous parce que, dans ce pays, on se connait. Parmi ces 32, il n’y a pas un seul que nous ne connaissons pas. On sait ce que chacun a fait jusqu’à aujourd’hui et on sait ce que chacun peut faire », a déclaré le proche du président ivoirien. Du côté de l’opposition, l’on est également convaincu de la défaite du président sortant. « Election présidentielle 2015 : pourquoi Ouattara sera battu », indique en manchette Notre Voie. « Alassane Ouattara part fortement handicapé pour la présidentielle de 2015. Un bilan négatif et un appel de Daoukro plombé, il tend plus vers la défaite que vers la victoire », soutient le quotidien.

La situation sécuritaire à quelques semaines de ce scrutin est également un facteur important. Sur la question, Soir Info fait état de véritables menaces contre le pays. « A moins de deux mois de la présidentielle : un commando menace de frapper et de tout mélangé en Côte d’Ivoire », barre à sa Une le quotidien. « Depuis deux jours, un document non signé, servant à la propagande insurrectionnelle, émanant de personnes non identifiées se répand un peu partout », explique le journal qui indique que ce groupe se fait nommer ”Mouvement révolutionnaire pour la souveraineté et l’indépendance africaine ». Dans le même sens, Le Temps fait état d’inquiétudes exprimées par l’Organisation des Nations Unies relativement à ce scrutin. « A deux mois de la présidentielle : l’ONU très inquiète », barre à sa Une le quotidien. Selon le journal, un cadre onusien a déclaré que c’est actuellement « le calme avant la tempête » et que la « situation est précaire ».

Linfodrome.ci.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment