12082016Headline:

Election présidentielle de 2015 – Voici le chronogramme complet

bakayoko youssouf

Le président de la CEI (Commission électorale indépendante) était face aux ambassadeurs ivoiriens accrédités à l’étranger à la clôture de la 3e conférence des ambassadeurs. Il leur a présenté le chronogramme arrêté par ses services pour la gestion de la présidentielle d’octobre en Côte d’Ivoire. 19 pays ont été retenus pour le vote des Ivoiriens de l’étranger et Youssouf Bakayoko tenait à informer les ambassadeurs en service dans ces pays, des dispositions déjà prises et celles en cours pour la réussite des élections. Il leur a alors présenté le chronogramme ci-après :

– Ajustement du cadre juridique des élections : novembre 2014 – avril 2015
– Enrôlement des requérants : du 1er au 30 juin 2015 en Côte-d’Ivoire et du 07 au 30 juin à l’étranger
– Révision et mise à jour de la liste électorale de 2010 : octobre 2 014 – septembre 2 015
– Publication de la nouvelle liste électorale fin août 2015
– Réception des candidatures par la CEI : 20 juillet – 24 août 2015
– Publication des candidatures retenues par le Conseil Constitutionnel : 10 septembre 2015
– Campagne électorale : du 10 au 23 octobre 2015
Nouvelles dispositions : « Le vote ne sera pas électronique »
Outre le chronogramme, le président encore contesté par une partie de l’opposition a éclairé sur les dispositions pratiques arrêtées en vue d’assurer une certaine transparence et une équité du scrutin.
« Des concertations avec les autorités gouvernementales compétentes sont en cours en vue de la définition des stratégies idoines pour sécuriser l’ensemble du processus avant, pendant et après les scrutins, dans toutes ses composantes, à savoir : – la sécurisation des membres, des locaux et des matériels de la CEI ; – la sécurisation des candidats, des électeurs et des observateurs accrédités; – la sécurisation de la transmission des résultats et des documents électoraux des CEI locales au siège de la CEI à Abidjan », a affirmé Youssouf Bakayoko. Interrogé sur un éventuel vote électronique, le Président de la CEI a soutenu que la Commission centrale a eu des propositions dans ce sens mais n’y a pas été favorable. « Le vote ne sera pas électronique, a-t-il précisé. Il faut aller pas à pas. Il ne faut pas créer de confusion. Toutefois, il n’est pas exclu que cette voie soit explorée pour les élections locales ». Il a par ailleurs expliqué que le transfert des résultats se fera à la fois par des moyens électroniques et physiques afin de proclamer avec diligence les résultats. Ces résultats, selon M. Bakayoko, seront annoncés en priorité aux candidats. « Les représentants des candidats seront invités à notre siège où il leur sera annoncé les résultats avant leur diffusion pour éviter tout quiproquo », a souligné Youssouf Bakayoko.

SD avec sercom CEI

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment