11182018Headline:

Elections municipales et régionales du 13 octobre 2018, voici ce que Youssouf Bakayko a dit et il m’ait en garde les candidats.

Le président de la Cei, Youssouf Bakayoko, a appelé les candidats à l’apaisement
A quelques heures du début de la campagne pour les élections locales du 13 octobre prochain, le président de la Commission électorale indépendante (Cei), Youssouf Bakayoko, a adressé un message à tous les candidats et procédé officiellement à l’ouverture des hostilités sur le terrain.

Ivoiriens, Ivoiriennes, chers frères et sœurs,

Depuis maintenant plusieurs mois, semaine après semaine, jour après jour, la Commission Electorale Indépendante s’emploie à décliner les différents jalons du processus devant nous conduire à l’organisation des élections des Conseillers régionaux et des Conseillers municipaux.

Après la remise hier des affiches et des spécimens des bulletins de vote aux candidats, s’ouvrira cette nuit, à zéro (00) heure la campagne électorale. Celle-ci durera quatorze (14) jours, pour s’achever le 11 octobre à minuit. Conformément à une pratique, par nous établie, depuis quelques années, je me fais le devoir de m’adresser à vous.

Chers frères et Sœurs, le cycle électoral dont s’est doté notre pays comporte l’élection du Président de la République, celle des Députés à l’Assemblée Nationale ainsi que celle des Conseillers régionaux et des Conseillers municipaux.

Comme chacun a pu le constater, la Commission Electorale Indépendante s’est admirablement acquittée de sa tâche lors de l’organisation des précédentes élections, en 2015 et en 2016.

Elles se sont toutes déroulées sans incidents notables et les vaincus ont fait preuve d’un esprit civique admirable, en reconnaissant leurs défaites, ou en félicitant même le vainqueur, pour ce qui est de l’élection du Président de la République. Les observateurs nationaux et internationaux ont quasiment tous relevé la bonne tenue de ces scrutins. Les juridictions de recours, qui avaient été saisies de contestations, l’ont aussi reconnu.

Au regard de ce parcours, il apparait évident que notre pays a véritablement amorcé sa marche irréversible vers la consolidation de sa jeune démocratie. La tenue des présentes élections couplées constitue dès lors, un test grandeur nature, pour confirmer cette assertion et démontrer à la face du monde que notre pays est définitivement et durablement engagé sur la voie de la normalité institutionnelle, de la cohésion sociale et de la paix.

Nous avons, tous ensemble, l’impérieux devoir d’organiser des élections équitables, transparentes, fiables et crédibles, dans un environnement apaisé. Pour y parvenir, nous avons encore à franchir deux importantes étapes ; la campagne électorale qui s’ouvre cette nuit et le scrutin proprement dit du 13 octobre prochain. Je voudrais vous inviter à unir nos forces pour les franchir sans heurts, dans la paix, la solidarité et l’esprit civique.

Enfin, vous candidats, je voudrais vous rassurer que la Commission Electorale Indépendante continuera encore une fois à demeurer dans son rôle d’arbitre juste et impartial, et que les résultats qui seront proclamés à l’issue du scrutin du 13 octobre, seront à tous égards, conformes au verdict des urnes. Je vous remercie.

Abidjan, le 27 Septembre 2018

Youssouf BAKAYOKO

Président de la Commission électorale indépendante (Cei)

NB: Le titre et le chapeau sont de la Rédaction

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment