09242017Headline:

Éloigné de la Cote d’ivoire Wattao tombe dans un gros piège au Maroc

wattao-licorne

Éloigné du pays pour 10 mois: Wattao tombe dans un gros piège au Maroc

Que devient le lieutenant-colonel Issiaka Ouattara, plus connu sous le nom de Wattao depuis sa destitution de son poste de commandant en second du Centre de coordination et des décisions opérationnelles (CCDO) ? Les rumeurs qui ont circulé à ce sujet donnaient l’ex-chef rebelle pour porté disparu, alors que d’autres informations faisaient état de son retrait dans sa région natale de Doropo.

Dans sa dernière parution, le magazine Jeune Afrique apprend que Wattao vient d’être « éloigné en douceur » par les autorités ivoiriennes. Il a « été envoyé pour dix mois de stage de formation à l’Académie militaire de Meknès, au Maroc, où il suivra des cours d’état-major ». La figure emblématique de l’ex-rébellion a quitté Abidjan le 28 août dernier. Ces éléments sont livrés à eux-mêmes.
Cette mise à l’écart touche aussi les proches de l’ex-numéro deux du CCDO, comme Daouda Koné alias Konda. L’ancien chef militaire de Duékoué a été muté à Odienné.

Il est difficile de connaitre les réelles raisons des autorités militaires. Envoyer Wattao en formation pendant une période de 10 mois au Maroc, n’est-il pas une stratégie pour l’éffacer ?
Personnage controversé tant dans son camps que par ses détracteurs, il faut reconnaitre que Wattao, au-delà de son poste militaire, a été un acteur important dans l’accession du président Ouattara en 2011.

Etant lui-même un fidèle collaborateur et ami personnel du président de l’assemblée nationale, Soro Guillaume, Wattao a construit son image sur son charisme, son dévouement pour les valeurs républicaines, sa courtoisie, mais aussi sa générosité.

Sous l’ancien régime, c’est ce dernier qui a été le premier a accepté de faire la paix avec Blé Goudé et n’a pas hésité a s’unir avec ses frères d’armes de l’époque, les fds.

Ancien pratiquant de Judo, il a passé la main mardi 22 juillet, au Commandant Inza Fofana dit Grouman, à la tête du Centre de coordination et des décisions opérationnelles (CCDO). Cette passation de charges a eu lieu au ministère d’Etat, ministère de l’intérieur et de la sécurité. Elle s’inscrit dans le cadre de la rotation des éléments du CCDO, une unité mixte spéciale composée de 750 agents.
Le CCDO a été crée en 2012 par le Président Alassane Ouattara, pour endiguer le grand banditisme dans le district d’Abidjan et dans certaines localités de l’intérieur du pays.

source im

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment