12052022Headline:

Elon Musk, nouveau patron ingérable de Twitter, a perdu plus de 100 milliards de dollars cette année

ll s’agit de la plus grande et plus rapide perte de tous les milliardaires

Elon Musk a perdu 8,6 milliards de dollars lundi, en raison de la chute du cours de l’action Tesla. Depuis le début de l’année, sa perte s’élève à 100,5 milliards de dollars, selon Bloomberg. Il s’agit de la plus grande perte de tous les milliardaires répertoriés par l’agence de presse. Il y a plus d’un an, Musk possédait 340 milliards de dollars.

Le milliardaire américain Elon Musk est devenu, jeudi 27 octobre 2022, le nouveau patron de Twitter, après avoir acheté le réseau social pour 44 milliards de dollars. Mardi, entre autres déclarations explosives, il a déclaré qu’il ne réhabiliterait pas, sur Twitter, ceux qui “se serviraient de la mort d’enfants à des fins lucratives, politiques ou de célébrité”. Avec un argument très personnel pour expliquer ce choix. “Mon premier-né est mort dans mes bras. J’ai senti son dernier battement de cœur” écrit-il, soulignant qu’il n’aurait “aucun pitié” pour les profiteurs.

L’entreprise à l’oiseau bleu s’est séparée de la moitié de ses 7 500 employés, et plusieurs centaines d’autres ont claqué la porte, soulevant des inquiétudes sur la capacité du réseau à perdurer. Le caractère imprévisible de son nouveau patron fait en outre craindre des mesures qui altéreraient profondément l’essence de la plateforme.

Or, depuis la pandémie de Covid-19, nombre d’experts médicaux ont fait de Twitter un véritable outil: pour s’informer, partager leurs recherches, communiquer des messages de santé publique ou encore forger des relations de travail avec des collègues. La pandémie “a je crois vraiment été un point de bascule dans l’utilisation des réseaux sociaux comme une ressource pour les chercheurs”, a déclaré Jason Kindrachuk, virologue à l’université de Manitoba, au Canada. En cas de souci avec Twitter, “nous trouverons d’autres plateformes”, relativise Jason Kindrachuk, “mais cela prendra du temps, et malheureusement les maladies infectieuses n’attendront pas que nous trouvions de nouveaux mécanismes de communication”.

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles