12012022Headline:

Emmanuel Macron a appelé l’épouse du prix Nobel de la paix emprisonné Ales Beliatski

Le président français Emmanuel Macron a exprimé son soutien au militant bélarusse des droits de l’Homme emprisonné et prix Nobel de la paix 2022 Ales Beliatski lors d’un entretien téléphonique dimanche avec son épouse Natalia Pintchouk.

«Il a souhaité manifester son soutien au (militant) et à ses proches» alors que M. Beliatski est de nouveau emprisonné depuis juillet 2021, a indiqué l’Elysée.

«Le Président de la République a dit sa confiance dans le souhait de la société bélarusse de vivre en paix sur le continent européen», a souligné la présidence française.

«Il a en outre réaffirmé l’engagement de la France aux côtés des défenseurs des droits de l’Homme dans le monde», a-t-elle ajouté.

Le prix Nobel de la Paix 2022 a été conjointement attribué vendredi à M. Beliatski, à l’ONG russe Memorial – frappée par un ordre de dissolution – et au Centre ukrainien pour les libertés civiles qui s’emploie à documenter les «crimes de guerre russes» dans le conflit en cours en Ukraine.

Emmanuel Macron a alors salué l’attribution du prix à des «défenseurs indéfectibles des droits humains en Europe».

Le comité Nobel a exhorté Minsk à libérer Ales Beliatski, fondateur du Centre de défense des droits de l’Homme Viasna («Printemps»).

Le militant de 60 ans a été de nouveau jeté en prison lors des manifestations massives contre la réélection, jugée frauduleuse par les Occidentaux, du président autoritaire Alexandre Loukachenko en 2020. Il l’avait déjà été auparavant de 2011 à 2014.

Le régime bélarusse a affirmé qu’Alfred Nobel, l’inventeur du prix, «se retourne dans sa tombe» devant une décision aussi «politisée».

Avec AFP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles