10182017Headline:

En ”famille”, Ouattara annonce une nouvelle surprenante- de lourds soupçons sur Essy

ouatara  a denguele

En ”famille”, Ouattara annonce une nouvelle surprenante- de lourds soupçons sur Essy

Ouattara en prince

Le président ivoirien, Alassane Ouattara est arrivé hier, mercredi à Odienné dans le cadre d’une visite d’Etat. L’événement qui occupe en grande partie les journaux proches du pouvoir, notamment, Le Patriote. « Ouattara a foulé le sol d’Odiénné, hier : comme un prince… », barre à sa Une le journal. Selon le quotidien, « les Odiénnékas sont sortis par milliers pour souhaiter la bienvenue à l’enfant prodige, Alassane Ouattara, fils de la région. De l’aéroport d’Odiénné où l’avion qui le transportait a atterri jusqu’à sa résidence, le chef de l’Etat a été adulé par les siens ».

Dans le même sens, Fraternité Matin indique que selon le président ivoirien, ce déplacement à Odiénné, ville natale de sa mère Nabintou Cissé est une ‘’visite familiale’’. « Pour Dominique et moi, ce n’est pas une visite officielle mais, une visite familiale », a déclaré le chef de l’Etat.

Odiénné a également abrité un Conseil des ministres hier. L’une des décisions de cette rencontre est l’augmentation annoncée du prix de l’électricité sur laquelle revient Soir Info. « Le prix de l’électricité augmente ». « Les tarifs de vente de l’électricité connaîtront une hausse dès le 1er juin 2015. C’est l’annonce qu’a faite le ministre de la Poste et des technologies de l’information et de la communication, Porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, à l’issue d’un conseil des ministres qui s’est tenu, mercredi 20 mai 2015, à la préfecture d’Odienné. Selon lui, le gouvernement a décidé de « revoir à la hausse les tarifs de vente de l’électricité dès le 1er juin ». Mais cette augmentation, à l’écouter, va varier « en fonction du pouvoir d’achat de nos populations ». Bruno Koné a expliqué les raisons de cette hausse. Selon lui, l’Etat de Côte d’Ivoire s’est fixé des objectifs dont notamment l’électrification de tous les villages de plus de 500 habitants d’ici à la moitié de 2016. Il a indiqué que l’Etat veut atteindre un taux de couverture au niveau national de 53% en 2015 et de 95% en 2020 », explique le journal.

Essy au pied du mur

Son refus de signer la charte de la nouvelle Coalition de l’opposition continue d’animer la classe politique. Si bien que selon L’Inter, les relations entre Essy Amara et les opposants sont troubles. « Coalition de l’opposition : de lourds soupçons sur Essy Amara », souligne à sa Une le journal. A en croire le quotidien, «Deux conditions auraient été fixées avant une éventuelle signature de la Charte. L’une concernait la désignation d’un candidat unique de la Cnc dans la perspective du scrutin présidentiel. « Ce candidat devait être Essy. Et personne d’autre. Or, ici n’était pas le but de la Coalition. Son but est de faire la promotion d’élections démocratiques et non pas de faire la promotion d’un individu », relate encore la source. La seconde condition touchait à la Commission électorale indépendante (Cei). Alors que les autres composantes de la Cnc appelaient à une réforme en profondeur de la Commission, les pro-Essy jugeaient l’actuelle Cei acceptable ». De son côté, Le Temps se montre optimiste quant à l’avenir de cette coalition. « Après la charte : ce qui va changer », titre en manchette le journal proche de l’opposition. « L’avènement de la CNC dans le marigot politique risque de tout changer. Dans le sens positif, en sonnant la fin définitive de la crise pour écrire une page glorieuse de la Côte d’Ivoire ».

Linfodrome.ci.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment