02192018Headline:

En prison à la Haye, Laurent Gbagbo condamné pour le braquage de la BCEAO en Cote d’Ivoire

Laurent Gbagbo, ancien chef de l’Etat de Côte d’Ivoire et Aké N’Gbo, ancien premier ministre de ce dernier ainsi que deux es-ministres ont été condamnés à 20 ans de prison et 329 milliards F CFA d’amende ce jeudi 18 janvier. Ils sont accusés de braquage de l’Agence nationale de la (BCEAO) pendant la crise post-électorale en 2011.
Un long procès qui s’est terminé ce jeudi 18 janvier par la condamnation à 20 ans de prison ferme pour Aké N’Gbo et Désiré Dallo, seuls présents au procès, ainsi que Koné Katinan et Laurent Gbagbo, absents. En l’absence des deux derniers, les deux premiers sont repartis libres.

Le procès sur l’affaire du braquage de la BCEAO a débuté le 7 juillet 2015. Plusieurs fois renvoyé en 2016, le verdict est tombé ce jeudi. Les deux accusés présents, Gilbert Aké N’Gbo, ex-Premier ministre, et Désiré Dallo, ex-ministre de l’Économie et des Finances, ont nié leur implication dans l’affaire.

Pas de mandat de dépôt
Bien qu’ils aient été condamnés à 20 ans de prison ferme, la cour ne leurs a toutefois pas délivré de mandat de dépôt, comme lors de la condamnation de l’ex-ministre Hubert Oulaye en fin décembre 2017. Aké N’Gbo et Désiré Dallo sont donc repartis libres chez eux.

Laurent Gbagbo, quant à lui, est actuellement jugé à la Cour Pénale Internationale (CPI),et Koné Katinan, ex ministre du Budget, est toujours en exil entre Accra, Paris et Pretoria. Des mandats d’arrêt internationaux ont été émis à son encontre.

Les quatre accusés doivent solidairement payer une amende de 329 milliards FCFA. Les différents avocats de la défense ont fait savoir qu’il ferait appel.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment