09232020Headline:

Enseignants et Chercheurs menacent de bloquer la rentrée dans les Universités publiques

gnamien konan

Coordination Nationale des Enseignants et Chercheurs

Abidjan, le 14 novembre 2014

l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique

Objet : Conditions préalables à la rentrée universitaire 2014-2015

Monsieur le Ministre,

Les enseignants – chercheurs de la section CNEC de Cocody, réunis en Assemblée Générale, le mercredi 12 novembre 2014, de 14 à 17h30, à l’Amphi Lorougnon Guédé, prennent acte de votre annonce relative à la rentrée universitaire 2014-2015. Ils regrettent, cependant, l’initiative solitaire de cette annonce qui s’est faite sans aucune consultation du Conseil de l’Université et des enseignants chercheurs. Ils observent que depuis votre avènement à la tête du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, les enseignants n’ont jamais été associés aux prises de décisions et sont constamment mis devant le fait accompli.

Les enseignants de l’Université Félix Houphouët-Boigny tiennent à rappeler qu’il y a bien des conditions préalables à la rentrée universitaire 2014-2015. Il s’agit de la satisfaction entière des points suivants :

– Paiement des arriérés de salaires dus au titre de la grille particulière depuis 2009 ;
– Application de la grille salariale du REESAO ;
– Application des nouveaux taux horaires conformément aux exigences du système LMD ;
– Instauration d’indemnités liées à toutes les activités de participation aux jurys de soutenance (Master 1, Master 2, Thèse de doctorat) et aux corrections de copies d’examens ;
– Construction de bureaux d’enseignants ;
– Installation de connexion intranet et extranet sur tout le campus ;
– Equipement des salles de travaux pratiques et des laboratoires en matériel didactique ;
– Ouverture et équipement des bibliothèques ;
– Ouverture de restaurants sur le campus ;
– Fourniture ininterrompue d’électricité sur le périmètre de l’Université.

Les enseignants de l’Université Félix Houphouët-Boigny attachent le plus grand prix au règlement diligent de ces conditions préalables à la nouvelle rentrée universitaire. Une telle rentrée, si elle doit être envisagée, dans les conditions actuelles, devra alors se faire sans les enseignants.

Les enseignants de l’Université Félix Houphouët-Boigny espèrent trouver une oreille attentive à l’ensemble de leurs revendications afin d’éviter de brouiller l’année académique 2014 – 2015, et d’épargner le pays d’une agitation du front social et de lendemains tumultueux.

Vous remerciant de l’intérêt que vous porterez à cette correspondance, veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre haute considération.

Pour la Section de l’Université Félix Houphouët-Boigny de la CNEC

Le Secrétaire Général

Dr JOHNSON Kouassi Zamina
Ampliation
Madame la Présidente de l’Université Félix Houphouët-Boigny
Presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

One Response to "Enseignants et Chercheurs menacent de bloquer la rentrée dans les Universités publiques"

  1. Micky papier says:

    Merci camarade, J’ajouterai que nous n’accepterons plus 800.000 à 1.200.000 FCFA comme prime annuelle pour des Docteurs d’Université tandis des Individus de la même fonction publique de Côte d’Ivoire en perçoivent, avec des diplômes allant du Baccalauréat à la maîtrise, des primes faramineuses allant de 3.000.000 à 14.000.000 FCFA par An. Voyez vous même la différence de grade et de pécule. C’est injuste, trop injuste