06232024Headline:

‘’Escroquerie familiale’’ : Une dame et ses fils devant les tribunaux

Souffrante depuis très longtemps, dame Bamba Aminata, la cinquantaine révolue peinait à marcher pour se rendre à la barre du tribunal d’Abidjan-Plateau, le 09 novembre 2023.

La tête et le visage couverts, le corps revêtu d’un boubou de couleur, elle et son fils aîné, Bamba Drissa provenaient de la prison où, ils séjournaient depuis quelques jours. Cette famille ivoirienne est accusée d’escroquerie portant sur la somme de près de 7 millions de francs CFA. Les faits.

Bamba Moussa, l’un des fils de la dame résidant au Maroc a fait croire à d’autres ivoiriens résidants dans le même pays qu’il pouvait les faire partir en Europe. Pour profiter de cette opportunité, il fallait reverser de l’argent à son frère aîné résidant à Abidjan en Côte d’Ivoire. Ce dernier devrait entamer des démarches pour l’obtention du visa. Confiant des dires de Bamba Moussa puisqu’il faisait régulièrement la navette entre l’Europe et le Maroc, les jeunes ivoiriens bloqués au Maroc, ont informé leurs parents en Côte d’Ivoire.

Ainsi, plusieurs familles ont reversé des sommes d’argent à Bamba Drissa et à sa mère dans une cour commune à Abobo.

Après une année passée, les visas ne sont jamais arrivés. Pis Bamba Moussa au Maroc ne décroche plus les appels et demande aux personnes grugées de ne plus l’importuner.

Non contents de la situation, les familles grugées se sont retournées au domicile de la famille Bamba pour réclamer leur argent à la vieille et à son fils aîné. Cette dernière fait savoir que l’argent est déjà parti au Maroc et qu’elle n’a rien avoir avec ça.

À la justice d’Abidjan-Plateau, le 09 novembre 2023, Bamba Aminata s’exprimant uniquement en langue bambara a reconnu avoir reçu de l’argent qu’elle a remis à son fils aîné pour les acheminer sur le Maroc par le biais d’une agence de transfert d’argent.

« Je ne sais pas quel travail mon fils fait au Maroc. Ces personnes sont effectivement venues à mon domicile, elles m’ont remis de l’argent pour le remettre à mon fils Moussa, mais elles ne m’ont pas informé du but. Comme je ne sais ni lire, ni écrire, j’ai demandé à mon fils aîné de faire partir l’argent au Maroc. Et c’est ce qui a été fait. Moussa m’a appelé qu’il a effectivement reçu tout l’argent. Je n’ai rien pris dans la somme » a-t-elle expliqué dans sa langue maternelle.

Présents à l’audience, messieurs, T.G ; F.D ; et K.P dit avoir remis chacun la somme de 1.300 000 francs CFA ; 2.500 000 francs CFA et 3.100 000 francs CFA à dame Bamba.

Pour faute de preuves, le juge a déclaré dame Bamba Aminata et son fils Bamba Drissa non-coupables des faits d’escroquerie.

Selon le juge, Bamba Aminata et son fils Bamba Drissa n’ont pas demandé à toutes ces personnes de leur apporter de l’argent. Elles sont venues d’elles-mêmes après des échanges téléphoniques avec Bamba Moussa au Maroc. Qu’elles s’en prennent donc à Bamba Moussa résidant au Maroc.

Mécontents du verdict, ces personnes grugées ont décidé de s’organiser en collectif pour reformuler leur plainte et faire arrêter cette famille. « Nous sommes nombreux à être grugés dans cette affaire. Les autres vont également nous rejoindre…Nous allons poursuivre toute la famille même au Maroc » a laissé entendre une victime.

 

What Next?

Recent Articles