12142017Headline:

Essy Amara à Yopougon au domicile du père de la fille tuée par les microbes

jean claude abogny

Le candidat déclaré à l’élection présidentielle de 2015, le ministre Essy Amara a apporté son réconfort et sa compassion à la famille éplorée de Melle Larissa Abogny.

C’était hier dans la matinée, au domicile du père de la défunte sis à Yopougon. C’est Franck Ekra, directeur du cabinet d’Essy Amara qui a conduit la délégation aux côtés de la famille éplorée de Larissa Abogny froidement assassinée par les ‘’microbes’’. Selon l’émissaire du candidat à la présidentielle de 2015, son mentor est peiné à plus d’un titre. Pour lui, une femme peut perdre un enfant, et c’est toujours douloureux de vivre un tel évènement. « Mais il est malheureux que Larissa meurt par le fait d’un crime aussi odieux », a indiqué Franck Ekra. Pour l’émissaire d’Essy Amara, ce deuil qui frappe la famille Abogny n’est pas le deuil d’une seule famille, c’est le deuil de toute la Côte d’Ivoire. « Il faut que la vie humaine soit respectée en Côte d’Ivoire », a-t-il martelé. Il a par ailleurs regretté ce crime crapuleux en déclarant : « Malheureusement le triste phénomène des ‘’microbes’’ et l’insécurité galopante en général constituent la preuve qu’aujourd’hui, la vie humaine n’a plus de valeur dans notre pays ». Le collaborateur d’Essy Amara a mis l’Etat devant ses responsabilités en l’invitant à revenir à ses devoirs et à sa fonction régalienne de la protection des personnes et de leurs biens. « Notre société fonctionne mal. Et nous sommes très inquiets pour ceux qui sont en vie », a constaté Franck Ekra. L’envoyé d’Essy Amara auprès de la famille Abogny, durement éprouvée par la mort tragique de sa fille, n’y est pas allé les mains vides. Il a offert de la part du ministre Essy Amara, plusieurs dons composés de 25 litres d’huile, de sacs de riz et une forte somme d’argent. Le père Abogny a en retour salué à sa juste valeur la démarche du ministre Essy Amara. Il s’est dit ému par cette marque de solidarité dont sa famille est objet de la part du ministre Essy Amara. Pour rappel, Abogny Claude Larissa a été tuée le mercredi 12 août dernier dans la commune de Yopougon par les microbes alors qu’elle composait pour les épreuves écrites du BTS 2015.

Rodolphe Flaha

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment