11192017Headline:

“Essy Amara l’homme de l’année 2015” Par Prao Yao

essy amara

« Ce sont les circonstances qui mettent un homme providentiel au pouvoir, jamais des élections »
(Georges Wolinski)

La Côte d’Ivoire est à la recherche de celui qui va unir les Ivoiriens. Ils ne veulent pas une alternance mais une alternative. Plusieurs candidats se sont signalés et les Ivoiriens n’arrivent pas à faire le choix. La candidature du ministre Essy Amara continue de meubler le débat politique en Côte d’Ivoire. Les Ivoiriens ont enfin le sentiment de trouver l’homme qu’il faut à la tête du pays pour les années à venir. Au regard de la situation actuelle de notre pays, le ministre Essy semble avoir une longueur d’avance sur les autres. Nous présentons ici ses atouts.

La situation actuelle de la Côte d’Ivoire

Depuis le décès en 1993 de Félix Houphouët Boigny, la Côte d’Ivoire va très mal. Les hommes politiques et les héritiers du « vieux » ont décidé de détruire le pays à cause de leurs querelles politiciennes. L’égoïsme des politiciens a entrainé le pays dans trois crises majeures : le coup d’Etat de 1999, la barbarie de 2002 et la crise postélectorale de 2010. Cette dernière crise a complètement défiguré la Côte d’Ivoire en divisant les Ivoiriens. Mais les Ivoiriens ont cru que l’actuel Président de la république allait faire de la réconciliation le point focal de son mandat. Une fois au pouvoir, la haine a pris le pas sur le pardon et la concorde à tel point que la réconciliation est devenue impossible. Le Président Ouattara a préféré pratiquer une justice à deux vitesses et le rattrapage ethnique. Le régime actuel n’a jamais cherché à unir les Ivoiriens. Les seules actions menées ont consisté à achever les grands travaux de ses prédécesseurs. La croissance appauvrissante que le pays enregistre depuis 2012 n’a pas profité aux Ivoiriens. Pour les Ivoiriens, les actions du Président Ouattara ressemblent bien à la construction d’un château en or sur du sable mouvant. Finalement, sous le Président Ouattara, les Ivoiriens sont très pauvres et la question de la réconciliation reste toujours d’actualité. Les Ivoiriens se demandent qui peut les sauver ?

Essy Amara est sans doute l’homme qu’il faut à la Côte d’Ivoire

Si le problème de la Côte d’Ivoire est la recherche de l’unité nationale, alors il nous faut un homme de consensus à la tête du pays. Le ministre Essy Amara semble être la personne indiquée et ce, pour plusieurs raisons.
Son premier atout, l’homme est un diplomate discret et chevronné. Ce haut diplomate de carrière est connu de tous les Présidents Africains. Il a derrière lui, une grande expérience qu’il pourra mettre au service de son pays. Ancien ministre des Affaires étrangères de Félix Houphouët Boigny et de Konan Bédié de 1990 à 2000, membre du bureau politique du PDCI, Essy Amara connaît bien les arcanes de la politique ivoirienne.
Son second atout est sa virginité politique. Le ministre Essy Amara s’est tenu longtemps à l’écart de querelles inutiles de la classe politique ivoirienne. De ce fait, il apparaît politiquement vierge. Depuis 1993, son nom n’a jamais été cité dans aucun déboire du pays. Son absence de la scène politique, loin de constituer pour lui un handicap, lui a donné une virginité politique.

Son troisième atout est qu’il est l’homme de la synthèse culturelle. Le ministre Essy Amara est l’homme de la réconciliation. Très bon musulman, il a marié une femme baoulé catholique, ce qui montre bien qu’il reste un homme tolérant à la recherche de la concorde. Avec ces qualités, l’homme pourra bien réconcilier les Ivoiriens contrairement à ceux qui opposent les Ivoiriens entre eux.

Son quatrième atout est qu’il est l’ami de Laurent Gbagbo. Il est vrai que tous les leaders des partis politiques lui vouent un grand respect, mais il reste un ami de Laurent Gbagbo. Or, il est établi aujourd’hui que ce dernier reste le pivot de la politique ivoirienne même s’il est à la Haye. Le soutien que Laurent Gbagbo apportera le moment venu à Essy Amara fera la différence.

Conclusion

Les Ivoiriens sont à la recherche d’une alternative pour notre pays. Le candidat Essy Amara semble être la bonne personne. Non seulement, il est l’homme de la « synthèse » mais aussi il bénéficie d’une virginité politique qui reste un atout qui comptera lorsqu’il s’agira d’aller conquérir les voix des ivoiriens

PRAO Yao Séraphin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment