05302024Headline:

Etats-Unis : Menacée de mort, la chanteuse camerounaise Libianca reporte sa tournée mondiale

La chanteuse camerounaise installée aux Etats-Unis, Libianca se sent obligée de reporter sa tournée musicale au nord de l’Amérique. Pour cause, elle a été menacée par des présumées séparatistes des régions anglophones pour avoir brandi un drapeau de son pays d’origine lors d’un concert.
La chanteuse camerounaise, née aux Etats-Unis, Libianca Kenzonkinboum Fonji alias Libianca, fait la fierté de la musique africaine et surtout de son pays d’origine à l’international. Revenue au Cameroun, la jeune fille se passionne pour la musique et de retour au pays de l’Oncle Sam en 2021, elle participe à la version américaine The Voice et sort l’année suivante son premier single intitulé ‘’People’’, qui cartonne rapidement et qui lui donne une notoriété.

Agée de 22 ans aujourd’hui, Libianca a remporté plusieurs trophées prestigieux avec six disques de platine dans six pays différents, à savoir l’Australie, l’Angleterre, la Suisse, le Canada, les États-Unis et la France. La lauréate du prix ‘’Bet Awards for Best New International Act 2023’’, s’apprêtait à aller à une tournée mondiale pour le grand plaisir de ses fans.

Mais, la star camerounaise-américaine est obligée de repousser cet événement à une date ultérieure pour des raisons sécuritaires. C’est dans une longue lettre publiée sur sa page Instagram le vendredi 12 avril que Libianca a révélé avoir fait l’objet de menaces venant d’indépendantistes des régions anglophones du Cameroun. ‘’Salut les Besties. J’écris ceci le cœur lourd pour vous dire que ma tournée en Amérique du Nord sera reportée car j’ai reçu des menaces explicites lors de ma tournée australienne de la part d’un groupe séparatiste camerounais , « The Amba Boys » parce que mon équipe le demande. J’ai brandi sur scène le drapeau camerounais qui pouvait être vu sur les réseaux sociaux, ce qui, je suppose, signifiait que je me tenais aux côtés de notre président actuel. Mon pays connaît une guerre civile depuis 2016 qui a détruit ma ville natale, avec d’innombrables morts parmi mes concitoyens et une séparation au sein du pays lui-même. Le fait que je porte le drapeau camerounais n’était pas pour dire de quel côté je suis, mais pour symboliser la foi qu’un jour, nous, Le Peuple, nous réunirons et dirigerons avec amour parce que nous sommes meilleurs ensemble lorsque nous nous aidons les uns les autres au lieu de nous haïr, l’un et l’autre’’, écrit-elle.

D’ailleurs, la famille, l’équipe, l’église et les amis de la jeune artiste sont profondément troublés par ces menaces explicites qui ont affecté son projet de retourner au Cameroun pour célébrer ses réalisations avec son peuple. Toutefois, Libianca rassure ses fans : ‘’Les nouvelles dates de la tournée nord-américaine seront affichées une fois déterminée’’, tout en adressant sa gratitude à tous ceux qui la portent dans leur cœur. Elle précise également dans un post sur sa page facebook : ‘’Je refuse d’annuler juste besoin de temps pour prendre les précautions nécessaires je t’aime !’’.

 

What Next?

Recent Articles