01192017Headline:

Exclusif: Du nouveau !”Savez-vous que Soro était au Burkina quelques jours avant le putsch?”

soro guillaume

Mounafica n’a pas eu la chance officielle comme le MBDHP de rendre visite aux détenus consécutifs au putsch déjoué, mais il a toujours ses antennes branchées là où il faut. C’est ainsi qu’une des antennes a capté ce qui peut être considéré comme les actes qui ont fait plonger le colonel Yacouba Ouédraogo, l’ex-ministre des Sports de Blaise Compaoré.
Yac avait été entendu aux premières heures de l’enquête sur le coup d’Etat, puis il a été relâché. Seulement voilà, des faits nouveaux ont été rapportés au juge, et ces faits portent sur Guillaume Soro (encore lui! pour emprunter à la pub).
Il est revenu que quelques jours avant le putsch, Soro était au Faso, et il aurait été aperçu dans la voiture de Yac. Ils ont même ‘’faroté’’ dans le quartier de Yac à Ouagadougou. C’était pour l’ex-ministre une occasion de démontrer aux jeunes du quartier qu’il a de l’entregent, qu’il est introduit… Puis Soro est rentré dans son pays et patatras, le coup d’Etat qui a fait basculer le Faso et qui, jusqu’à présent, continue d’être un sujet de discussion tant par sa barbarie que par son inopportunité, est intervenu.
Les écoutes téléphoniques que le cabinet de défense de Soro essaye de balayer d’un revers de la main sont venues conforter le juge sur les possibles implications de Yac. Sinon, Mounafica sait comme beaucoup de Burkinabè qu’entre Yac et le Directeur de la justice militaire, Sita Sangaré, il y a des atomes crochus, mais dura lex sed lex, la loi est dure mais c’est la loi.

Mounafica, tout œil tout ouïe!
Source: lesechosdufaso.net

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment