10152018Headline:

Exclusif/ législatives à cocody/ Affaire Yasmina (acte2) :Voici Comment l’ambassadeur Georges Ouegnin a fait trembler la République.

Avant la proclamation des résultats des législatives à cocody, nous avions fait état dans un post des grosses pressions diplomatiques qui avaient contribué à faire plier la CEI dans sa tentative de fraude contre la candidate Yasmina Ouegnin. Une information exploitée bien plus tard par les médias , sans force détails, après la proclamation de la victoire de la députée sortante. Aujourd’hui, nous vous livrons un peu plus d’éléments sur cette bataille de l’ombre qui a donné de grosses coulées de sueur jusqu’au sommet de l’appareil Etatique ivoirien.

A la suite de notre post publié hier, ‘’Le président Alassane Ouattara présente ses excuses à l’ambassadeur Georges Ouegnin et propose un poste de ministre à sa fille’’, les informations qui suivent indiquent que le président ivoirien Alassane Ouattara avait tout intérêt à effectuer cette démarche après la grosse pression qui s’est abattue sur lui. Le film des évènements.
Après la clôture des votes à 18 h ce dimanche 18 décembre, place est aux décomptes des résultats.
Sous le coup de 20 h, tous les candidats et leur Etat-major reçoivent les PV des Cei locales installées dans la commune. 90% des résultats sont en leur possession à l’exception de certains bureaux de vote de la zone du Dokui-Mahou qui trainent volontairement. Sauf miracle, la candidate Yasmina Ouegnin, fille de l’ambassadeur Georges Ouegnin, le seul protocole d’Etat pendant 30 ans de feu Félix Houphouët-Boigny, est assurée de la victoire avec près de 70% des suffrages, selon les résultats partiels. Les autres candidats reconnaissent sa victoire sans bavure. Certains lui adressent discrètement leurs félicitations pour ne pas enfreindre les lois de la CEI. Sauf la candidate du pouvoir. La ministre Affoussiata Bamba a sa petite idée derrière la tête. Rassurée par la redoutable machine de fraude mise en place pour inverser le résultat.

15741135_859197970885520_4334251709285437147_nPendant l’acheminement des urnes et des différents procès-verbaux au
siège de la commission nationale électorale, l’équipe de Yasmina sur le terrain est alertée par des indiscrétions provenant de la CEI. Des tentatives de remplacement des PV originaux et des urnes sont en cours. Elle alerte sa base où l’ambassadeur Georges Ouegnin a pris ses quartiers aux côtés de sa fille candidate. La déception et le découragement s’empare des partisans de Yasmina qui craignent un hold-up électoral. Mais l’ambassadeur les invite à la sérénité.

Paradoxalement, la candidate du pouvoir, sûre de son coup en complicité avec la CEI, retrouve de l’espoir et entend aider à donner un sérieux coup de pouce à ‘’la machine’’. Sur le coup de 22 h, elle fait publier une vidéo la montrant à son QG célébrant sa victoire, et délivrant un message de remerciement à ses partisans. Elle venait d’être mal inspirée par ses communicants Yves Zobo Junior et Kader Djiré. Et Mal lui en prendra. Après le convoyage de ‘’bétail électoral dans la zone du Mahou-dokui, la distribution de faux récépissés et de fausses cartes d’électeurs ainsi que les votes frauduleux dont le RHDP s’est rendu coupable, c’est la provocation de trop aux yeux de l’ambassadeur qui jusque-là travaillait, dans la discrétion, à faire échouer toutes les combines du camp adverse.

em3_4883-640x417

Le lendemain 19 décembre, tous les PV des CEI locales sont aussitot déposés par l’équipe de la candidate Yasmina Ouegnin dans les représentations diplomatiques qui comptent. Les différents ambassadeurs sont personnellement alertés par l’ex protocole d’Houphouët. Une série de coup de fils part par la suite à l’étranger. Les plus hautes autorités Françaises, britanniques, Américaines et Allemandes (pour ne citer que celles qui comptent le plus) sont personnellement saisies de l’affaire au téléphone. Ces dernières sollicitent à leur tour leurs représentations sur place pour avoir le point de la situation. Joints, leurs représentants

corroborent les faits. Instruction leur est donnée de faire respecter le verdict des urnes. L’ambassadeur Georges 149027-004-e52d40b7Ouegnin, homme de réseaux et d’influence, venait ainsi de retrousser les manches et l’élection législative de la commune de Cocody venait de prendre une dimension internationale. L’ambassadeur de France en tête, les diplomates contactent le chef de l’Etat. Celui-ci, tout en leur signifiant qu’il ne saurait interférer dans le travail de la CEI, leur donne l’assurance que le verdict des urnes sera respecté et les résultats de cocody livrés au plus vite. Mais la journée du lundi s’écoule. Toujours rien. Les ambassadeurs en informent leurs autorités.

Le lendemain, une pluie de coups de fils des plus hautes autorités étatiques britanniques, françaises, allemandes, américaines et de bien d’autres pays en Afrique et dans le monde s’abat sur le premier citoyen ivoirien et son épouse. Du côté de la France, il lui aurait été signifié, selon certaines indiscretions, qu’ils toléraient déjà assez les dérives de son regime, mais pas au point de le laisser s’attaquer à leur ami à travers sa fille.

Des menaces à peine voilées qui ont fini par convaincre le président ivoirien des réels dangers auxquels cette affaire, une simple élection législative dans une commune du pays sur 255, exposait son régime. Ne voulant pas se mettre à dos ses principaux soutiens internationaux, il joint à son tour Henri Konan Bédié, toujours intransigeant pour lui intimer presque l’ordre de renoncer à sa volonté de sortir coute que coute vainqueur du duel avec l’ambassadeur par candidates interposées.

youss_bak-1

Sollicitée par la candidate de la coalition au pouvoir, Alassane Ouattara lui fait savoir qu’il ne peut rien pour elle. Instruction immédiate a donc été donnée dans la soirée du Mardi, au président de la CEI (qui  »consolidait » et proclamait au compte goutte jusque-là les résultats des élections sous la dictée du ministre Amadou Gbon) d’arreter sa ‘’machine’’ au niveau de Cocody. Très tard dans la nuit aux environs de 22h00, Yasmina Ouegnin, la fille de l’ambassadeur Géorges Ouegnin, l’ami des présidents, est déclarée : VAINQUEUR !

Carell Bowi Baclaud page officielle 

afriquematin

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment