07192019Headline:

Exclusif/RTI :Voici pourquoi L’enveloppe des avancements des agents passe de 100 millions à 300 millions de F CFA

Tout est bien qui finit bien. C’est du moins ce que l’on puisse dire avec ce dénouement de la crise qui opposait les syndicats de la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI) et la direction générale de cette structure. En effet, ces syndicats qui avaient projeté puis suspendu une grève du 30 au 31 janvier 2017, dans le but de faire entendre leurs revendications, devraient être, à en croire certains de leurs membres, satisfaits de cette nouvelle concession de la direction.

 

En effet, l’une des principales revendications était le paiement intégral des avancements des avancements des agents qui se chiffraient au total à 300 millions de francs CFA ; mais un accord antérieur, signé en mars 2016 entre les deux parties, stipulait que face aux problèmes de trésorerie de la maison, la direction devrait d’abord consacrer 100 millions de francs CFA aux avancements à compter de fin janvier 2017. Ce, en attendant de redresser les comptes. Mais une fois ce mois arrivé, les syndicats ont, contre toute attentes réclamé l’intégralité de leurs avancements. Ils en ont même fait une revendication majeure en vue de la grève qu’ils s’apprêtaient à déclencher.

200 millions de plus

A l’issue des négociations et d’échanges sous la houlette de l’Inspection du Travail, le mot d’ordre de grève a été levé. La volonté des deux camps de favoriser le dialogue a permis d’avancer. La diplomatique d’Abidjan (LDA, apprend auprès de source syndicale que 200 millions en plus vont être débloqués pour payer en totalité les avancements catégoriels.

Ainsi donc, les parties (Direction Générale et mouvements syndicaux) sont reparties pour un dialogue franc et sincère dans le but trouver des solutions définitives. A propos de solutions, il en est de plus en plus question. Selon une source proche des syndicats, la Direction a fait d’énormes concessions pour assurer la paix sociale et préserver les droits des travailleurs. Sur le problème qui focalise toutes les attentions, notamment les avancements catégoriels, ce syndicaliste se réjouit du fait que la direction va payer le reliquat, soit 200 millions de F CFA dès la fin de mois de février. Des sources proches de la direction confirment à La diplomatique d’Abidjan (LDA, cette information, révèlent même le feu vert du Conseil d’administration dirigé par Brou Aka Pascal pour le décaissement de la somme.

Revendications

En plus du paiement intégral des avancements, les syndicats exigeaient, entre autres, le retour de l’infirmerie au siège, la scission de l’entreprise, la transformation des contrats CAT en CDD, le point de la situation sur la redevance, une nouvelle grille salariale, de même qu’un nouveau statut du personnel.

Néanmoins, la direction a déjà respecté ses engagements dès janvier 2017 avec le paiement des 100 millions au titre des avancements catégoriels. Les 200 millions complémentaires ajoutés à cette somme permettront de faire face entièrement à cette charge.

Selon nos informations le directeur général et les syndicats ont trouvé plusieurs accords au cours des dernières négociations qui sont d’ailleurs en cours. Une quiétude retrouvée qui permettra à la « Maison Bleue » de se préparer sereinement à la concurrence, dans un contexte de libération de l’espace télévisuel en Côte d’Ivoire.

Armand Tanoh

ladiplomatiquedabidjan

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment