11162018Headline:

Exclusive /Succession, 3ème mandat, Soro, Bédié…. : Porte-parole du Gouvernement dévoile le plan de Ouattara pour 2020

Le président de la République, Alassane Ouattara va-t-il rempiler en 2020 ? On peut dire qu’on a une réponse à cette question maintenant, avec le ministre de la Poste et de l’Economie numérique, Bruno Nabagné Koné, Porte-parole du Gouvernement, qui a dévoilé le plan secret du chef de l’Etat dans un entretien accordé au confrère panafricain, Jeune Afrique.

Interrogé sur l’appel de certaines figures du Rdr qui s’étaient montrées favorables en faveur d’un troisième mandat d’Alassane Ouattara, le ministre Bruno Koné a tenu à lever tout équivoque dans l’esprit de ceux qui suive t la vie politique en Côte d’Ivoire. « J’ai moi-même eu l’occasion d’interroger le président sur ce sujet, et je n’en ai jamais eu l’impression. C’est un homme pressé de passer la main ». Mais, ce passage de témoin, Alassane Ouattara ne compte pas le faire dans le pur hasard.

Le président ivoirien, selon le porte-parole du gouvernement, veut un successeur qui pourra assurer la continuité de sin action à la tête du pays. Une préoccupation certaine pour le chef de l’Etat qui, a-t-il révélé, « travaille pour passer le relais à des gens qui sauront préserver le pays et continuer de le faire avancer ». « Il veut le faire (passer la main, Ndlr) dans des conditions qui assurent la continuité de ce qu’il a accompli », fait noter Bruno Koné qui rappelle les récentes réponses du président Ouattara sur la question quand il indiquait d’attendre 2020 pour avoir sa réponse. Et si en 2020, il ne trouvait pas le successeur idéal pour assurer cette continuité ? La question reste posée.

En tout état de cause, Bruno Koné réaffirme la bonne ambiance qui prévaut au sein du Rassemblement des Houphouëtistes (Rhdp), entre les présidents Ouattara et Bédié, les deux ténors de cette alliance au pouvoir. « Il n’y a pas de froid entre eux. Les médias extrapolent tout, le moindre mot, le moindre silence! Les présidents Ouattara et Bédié s’entendent parfaitement et, sur les questions essentielles, ils finissent toujours par se retrouver », se réjouit le porte-parole du gouvernementPour lui, tous les membres du Rhdp ont intérêt à

travailler ensemble. Même s’il y a des tiraillements ici et là, sur l’essentiel, souligne M. Koné, nous nous entendrons toujours. D’où le doute qju’il lève sjur la création d’un parti unifié depuis la mise en place d’un Comité dit de haut niveau pour lever les derniers obstacles. « Nous n’étions jamais allés aussi loin dans le processus ».

Parlant des relations entre le président de la République et le chef du Parlement ivoirien, Guillaume Soro, Bruno Koné a démenti toute idée de « rupture ». Selon lui, le chef de l’État et le président de l’Assemblée nationale se rencontrent et échangent chaque fois que cela est nécessaire. Quid de la nomination de Soro à un poste de vice-président du Rdr ? « C’est à lui de l’apprécier. Le parti pense qu’il a les qualités pour y jouer un rôle et que sa place est en son sein. Cela dit, nous attendons, bien entendu, de ceux qui ont accepté des postes toute la loyauté possible », fait entendre le proche collaborateur du chef de l’Etat, qui a abordé plusieurs autres sujets portant sur la réconciliation, la justice, etc.

F.D.BONY

Jeune Afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment