01192020Headline:

Expulsée de la Côte d’Ivoire: Nathalie Yamb s’en prend à Macky Sall

Nathalie Yamb n’a pas encore fini de faire parler d’elle. Expulsée de la Côte d’Ivoire le lundi 2 décembre 2019, la conseillère exécutive de Mamadou Koulibaly n’entend pas garder le silence. La Camerouno-suisse continue bien au contraire à apporter de virulentes critiques contre des dirigeants africains. Elle vient de jeter son dévolu sur Macky Sall, le président sénégalais.

À la conférence de Sotchi, en marge du premier sommet Russie-Afrique, tenue du 23 au 24 octobre 2019, Nathalie Yamb a sorti les griffes contre la Françafrique et le franc CFA. La conseillère exécutive de Mamadou Koulibaly n’a pas hésité à tirer à boulets sur Emmanuel Macron et la France. Pour elle, “après l’esclavage, la colonisation, les pseudo-indépendances”, l’Afrique a obtenu la liberté “seulement au sein de l’enclos français”. Cette sortie de Nathalie Yamb a eu l’effet d’une bombe.

En Côte d’Ivoire, cette collaboratrice de l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne s’est toujours montrée critique contre le régime d’ Alassane Ouattara. Très active sur les réseaux sociaux, la Camerouno-suisse ne manque aucune opportunité pour se dresser contre les tenants actuels du pouvoir. Les critiques acerbes qu’elle porte en l’endroit du gouvernement ivoirien lui ont valu d’être convoquée à la préfecture de Police le vendredi 29 novembre 2019.

Vous pouvez lire :Expulsion de Nathalie Yamb: Mamadou Koulibaly accuse Macron

Elle s’y rendra le lundi 2 décembre en compagnie de son avocat et d’autres membres de Liberté et démocratie pour la République, le parti politique auquel elle appartient. Nathalie Yamb apprend qu’elle sera expulsée de la Côte d’Ivoire. Après son audition, cette cadre de LIDER est conduite à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan. Elle embarque dans un vol en direction de la Suisse.

Une fois hors de la Côte d’Ivoire, Nathalie Yamb a promis qu’elle ferait entendre davantage sa voix sur les sujets qui touchent l’Afrique. Alors que suite à la mort de 63 migrants dont 13 Sénégalais dans un naufrage survenu au large de la Mauritanie, Macky Sall déclarait dans un tweet qu’il “faut mettre fin à ce trafic indigne de l’émigration clandestine”, elle a bandé les muscles contre le président sénégalais.

Cette proche de Mamadou Koulibaly a apporté la réplique en ces termes : “L’émigration n’est jamais clandestine Monsieur Sall. Elle est régulière. Si vous voulez faire baisser les flux migratoires, alors commencez à pratiquer la bonne gouvernance.” Elle a invité à cesser de se “comporter en serviteur zélé de Paris, à la recherche d’un dessert” et à servir son peuple.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment