12102018Headline:

Face aux pluies diluviennes, au moins 19 personnes sont mortes; Alassane Ouattara rentre précipitamment en Côte d’Ivoire

Au moins 19 personnes sont mortes suite à de graves intempéries et aux inondations de grande ampleur qui ont causé également d’importants dégâts matériels.

En séjour privé à Paris et dans sa résidence de Mougins, dans le sud de la France, depuis onze jours, Alassane Ouattara devrait rentrer mercredi 20 juin en Côte d’Ivoire. Le président ivoirien a été contraint de précipiter son retour, initialement prévu samedi, à cause des pluies diluviennes qui se sont abattues dans la nuit du 18 au 19 juin, à Abidjan et dans la ville de N’Douci (100 kilomètres au nord d’Abidjan) provoquant des graves inondations, et ayant fait au moins 19 morts dans le pays, dont 18 rien que de la capitale économique.

37 personnes parlent à ce sujet
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
Des images apocalyptiques se sont offertes aux Abidjanais, avec des maisons écroulées, des véhicules emportés par les eaux, une partie de la ville paralysée, et les services de distribution d’eaux et d’électricité fortement perturbés. À certains endroits, l’eau atteignait plus de deux mètres.

Au total, les sapeurs pompiers ont dû procéder à quelques 150 interventions pour secourir les sinistrés. Une estimation précise du coût de ces impressionnants dégâts est en cours.

Vers la déclaration de l’état de catastrophe naturelle
Si en saison des pluies les inondations sont fréquentes, les Abidjanais ne se souviennent pas d’un jour où les victimes ont été si nombreuses et les dégâts si importants. L’inondation qui n’a épargné ni les riches, ni les pauvres. Des quartiers huppés comme la Riviera avec ses résidences à plus d’un million d’euros n’ont pas échappé à la furie des eaux.

136 personnes parlent à ce sujet
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Cette catastrophe est intervenu alors que le gouvernement avait été mis en vacances jusqu’au 27 juin par le président Ouattara, qui lui-même résidait en France. Alors que le vice-président, Daniel Kablan Duncan, était également absent de Côte d’Ivoire, mardi, c’est le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, qui a convoqué une réunion de crise pour prendre les premières mesures et organiser les secours a eu lieu.

Il s’est ensuite rendu à Mossikro, un sous quartier précaire de la commune d’Attécoubé (centre d’Abidjan) où un éboulement a fait plusieurs victimes. Un déguerpissement d’urgence des populations de certains sites à risque est engagé, car la météo annonce de fortes pluies accompagnées d’orages au cours des prochains jours.

« L’après-voyage du chef de l’État ne sera pas de tout repos. Il présidera une série de réunions pour prendre des décisions importantes et urgentes concernant les inondations », a confié à Jeune Afrique un proche du président ivoirien. Le chef de l’État pourrait déclarer l’état de catastrophe naturelle, vu l’ampleur des dégâts dans plusieurs communes d’Abidjan.

 

 

jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment