05262024Headline:

Faustin-Archange Touadéra lance l’opération, « zéro paludisme dans un Centrafrique équitable »

Les chiffres du paludisme en Centrafrique, inquiètent. Faustin-Archange Touadéra retrousse les manches et, sollicite une mobilisation nationale. A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre de paludisme à Bangui, le Président Centrafricain lance un appel solennel, « à toutes les forces vives de la nation », afin de s’impliquer dans la lutte contre cette maladie en Centrafrique.
Cette prise de conscience concerne, « les élus du peuple, les autorités locales, les leaders communautaires, traditionnels et religieux », a expliqué Faustin-Archange Touadéra. Cet appel s’adresse aussi, « aux élèves, les ménages et les individus ». Le but recherché par cette mobilisation, c’est de pousser « les individus à s’impliquer collectivement et individuellement pour accélérer la lutte et bouter le paludisme » hors de la Centrafrique, a indiqué Faustin-Archange Touadéra.

Si le Président Centrafricain est descendu dans l’arène, c’est pour une raison bien définie. Selon lui, le paludisme « réduit de 1,3% la croissance économique des pays endémiques » comme la Centrafrique. Et les chiffres annoncés en Centrafrique, ne sont pas reluisants. Pour preuve explique Faustin-Archange Touadéra », le paludisme a représenté en 2022, « la première cause des problèmes de santé » en Centrafrique. Il a occasionné, « 66% des cas de maladie et 41% des décès hospitaliers, tous âges confondus », a expliqué le Président Centrafricain.

En parallèle explique Faustin-Archange Touadéra, « de 2016 à 2023, plus de 15 millions de cas suspects de paludisme ont été identifiés » en Centrafrique. Et parmi les personnes suspectées, « 14 millions ont bénéficié de tests de diagnostic avec 9 millions de cas positifs qui ont été traités gratuitement dans les formations sanitaires » en Centrafrique.

Malgré les chiffres inquiétants, la Centrafrique a réalisé quelques progrès en matière de lutte et de prévention. C’est ainsi explique Faustin-Archange Touadéra, « 470.000 femmes ont reçu le traitement préventif pour les protéger » contre le paludisme en Centrafrique. Aussi, « plus de 8.600.000 moustiquaires imprégnées d’insecticide de longue durée ont été distribuées gratuitement aux populations, directement dans les ménages » en Centrafrique.

Les cibles de ces campagnes étaient respectivement, « les enfants de moins de 5 ans, les adolescentes et adolescents, les femmes en âge de procréer, les femmes enceintes, les personnes âgées, les personnes handicapées, les peuples autochtones et les déplacés internes » en Centrafrique.

En lançant cette nouvelle opération de lutte, Faustin-Archange Touadéra exprime son engagement, « à éliminer le paludisme comme problème de santé majeur d’ici 2030 » en Centrafrique, a expliqué le Président Centrafricain. Et l’approche communautaire semble raisonnable car, « les communautés informées et mobilisées peuvent transformer de manière proactive leur environnement », a indiqué Faustin-Archange Touadéra.

En rappel cette année, le thème de la journée mondiale de lutte contre le paludisme célébrée aussi en Centrafrique est, « accélérer la lutte contre le paludisme pour un monde plus équitable ».

What Next?

Recent Articles