05252017Headline:

Fête du travail: Alassane annonce le déblocage des salaires dès ce 1er mai ainsi que le reversement des ponctions

Alassane

Le Chef de l’Etat SEM Alassane Ouattara a annoncé vendredi 1er mai, le déblocage du salaire de tous les fonctionnaires ivoiriens dès ce 1er mai.

Le Président de la République qui présidait pour la première fois depuis sa prise de fonction une cérémonie officielle de la Fête du Travail a annoncé au cours de celle de ce vendredi que cette mesure va toucher, en plus des 38.000 dont le salaire a été débloqué en 2014, 113.432 fonctionnaires dont 92.223 enseignants, 14.803 agents de la santé.

Cette mesure représente un effort budgétaire de 77, 6 milliards de FCFA consenti par l’Etat, a ajouté le Chef de l’Etat. “ C’est un effort considérable mais nous avons entendu vos cris de cœur, a soutenu le Président Alassane Ouattara devant les représentants des cinq centrales syndicales du pays.

“A partir de maintenant, notre fonction publique va pouvoir opérer normalement, a poursuivi le Chef de l’Etat”, clamant qu’il n’ y aura plus de blocage tant qu’il sera Président. “Les promotions pourront reprendre comme le statut de la fonction publique l’exige tous les 2 ans. Cela veut dire que chaque 2 ans, il y aura une augmentation régulière des salaires des fonctionnaires, a précisé le Président Alassane Ouattara sous les applaudissements des travailleurs.

Outre cette annonce, le Président de la République a accédé à la requête des syndicats d’enseignants du secondaire qui demandaient une réconsidération de la mesure de ponctions des salaires de enseignants grévistes. “Je vais instruire le gouvernement afin que ces ponctions soient payées à compter du 1er juillet sur une période de six mois”, a rassuré le Président de la République, justifiant qu’il s’agit d’une mesure prise “dans un souci d’apaisement”.

Cependant, le Président de la République a mis en garde contre les “grèves intempestives surtout à l’école et dans la santé, encourageant plutôt les syndicats à accompagner le Gouvernement dans ses efforts de développement “pour le progrès de notre pays et pour tous nos compatriotes sans exception”.

Tout en invitant à la poursuite du dialogue social, le Chef de l’Etat a lancé un “appel à la trêve aux différentes centrales syndicales à travers elles, aux syndicats de base, à l’ensemble des forces vives de la nation”.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment