04232024Headline:

Fièvre de Lassa au Nigeria : 20 décès en une semaine

Le Centre nigérian de contrôle et de prévention des maladies (NCDC), a signalé une hausse des cas de fièvre de Lassa, avec 109 nouveaux cas confirmés et 20 décès en une semaine dans 16 États du pays.
Selon les derniers rapports du NCDC, la fièvre de Lassa continue de sévir au Nigéria, avec une augmentation des cas confirmés et des décès. Durant la neuvième semaine de l’année 2024, le pays a enregistré 109 nouveaux cas confirmés et 20 décès liés à cette maladie virale, portant le bilan total à 682 cas confirmés et 128 décès depuis le début de l’année.

L’autre inquiétude est liée à une augmentation du nombre de travailleurs de la santé touchés par la fièvre de Lassa. Durant la semaine considérée, huit nouveaux professionnels de la santé ont été infectés.

Le rapport du NCDC indique également la concentration des cas dans certaines régions du Nigeria. En effet, 62 % de tous les cas confirmés ont été signalés dans les États d’Ondo, d’Edo et de Bauchi, tandis que les 38 % restants sont répartis dans les 24 États où des cas ont été confirmés.

Face à cette situation, les autorités sanitaires intensifient leurs efforts pour contenir la propagation de la fièvre de Lassa. Des mesures de sensibilisation et de prévention sont renforcées, notamment dans les régions les plus touchées, afin d’assurer une prise en charge rapide des patients et de limiter la propagation de la maladie.

La fièvre de Lassa est une fièvre hémorragique causée par un Arénavirus, le virus Lassa. Celui-ci est endémique dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, où il infecte de 100 à 300 000 personnes par an dont 5 à 6 000 succombent.

What Next?

Recent Articles