11182017Headline:

Fin d’exil: Enfin Odette Sauyet et 2 autres anciens ministres pro-Gbagbo rentrent Abidjan

Odette Sauyet

Fin d’exil: trois anciens ministres pro-Gbagbo regagnent Abidjan, ce lundi

Quatre cadres du Front populaire ivoirien (FPI) ont encore décidé de mettre fin à leur exil. Il s’agit des anciens ministres Hubert Oulaye, Assoa Adou, Odette Sauyet Likikouet et Guédé Zadi Michel, ex-directeur de la société des palaces qui regagneront Abidjan ce lundi, selon la direction du Fpi. Ces derniers mettent fin à leur exil afin de venir participer au congrès dudit parti qui se tiendra du 11 au 14 décembre 2014.

« Au terme d’une réunion extraordinaire tenue ce vendredi 21 novembre 2014 de 15h 30 à 19h, et dont le principal objet était le retour programmé en Côte d’Ivoire de M. Assoa Adou, anciennement porte-parole de la coordination Fpi-Accra, l’assemblée a pris acte de l’initiative. Et désigné le ministre Léon Emmanuel Monnet, précédemment Secrétaire général, à l’effet de conduire dorénavant cette structure. Ce, à compter de ce vendredi 21 novembre 2014 », peut-on lire dans un communiqué signé du nouveau porte-parole de cette coordination, Léon Emmanuel Monnet, dont fratmat.info a reçu copie, ce dimanche 23 novembre.

Ils seront accueillis à la frontière ivoiro-ghanéenne par des membres de la direction du parti qui les conduiront ensuite à Attoban (siège provisoire du FPI) pour un accueil plus chaleureux avec les militants.

De ces personnes qui entrent, Hubert Oulaye est le seul candidat à une instance lors du prochain congrès du Fpi. En effet, ce dernier est candidat à sa propre succession à la tête du comité de contrôle.

Pour ce qui est de la coordination du Fpi-Accra, le communiqué indique que le nouveauporte-parole, Emmanuel Léon Monnet, a reçu comme mission principale de « conduire, dans les meilleurs délais, une restructuration profonde de cette importante structure politique au regard de la situation actuelle. »

Depuis l’annonce de la date du 4e congrès de ce parti, plusieurs cadres ont décidé de mettre fin à leur exil afin d’y participer. Récemment, Affi N’Guessan, président du Fpi, affirmait qu’il mettrait tout en œuvre afin que tous les exilés regagnent la Côte d’Ivoire avant la fin de l’année 2014. C’était lors d’une cérémonie de réception de cadres du parti rentrés d’exil.

fratmat.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment