06012023Headline:

Finlande: un réacteur nucléaire franco-allemand EPR entre en service avec 13 années de retard

Alors que l’Allemagne ferme ses dernières centrales nucléaires ce week-end, la Finlande met en route le réacteur nucléaire le plus puissant d’Europe. L’EPR Olkiluoto 3, de conception franco-allemande, va produire à lui seul 14% de l’électricité du pays. La fin d’un chantier qui a pris 13 ans de retard, qui a été marqué par beaucoup de problèmes techniques.. et des surcoûts.

 

Il représente le nec plus ultra de la technologie nucléaire. Olkiluoto 3, réacteur présenté comme très puissant et beaucoup plus sûr, a surtout été un véritable casse-tête technique et coûté quatre fois plus cher que prévu : en vingt ans, la facture est passée de 3,5 milliards d’euros à environ 11 milliards d’euros. C’est l’une des principales causes du démantèlement industriel d’Areva.

Un fiasco et un feuilleton en Finlande jusqu’au moment des essais finaux, en septembre 2022. La découverte de plusieurs fissures dans l’îlot de la turbine avait obligé l’exploitant TVO à stopper ce réacteur de 1 600 mégawatts qui tournait pour la première fois à plein régime.

Pour éviter des coupures d’électricités pendant l’hiver, puisque les livraisons russes sont à l’arrêt depuis la candidature de la Finlande à l’Otan, Helsinki avait été obligée d’actionner des centrales de réserve au fioul et d’acheter de l’électricité à la Suède

En Europe, le camp du nucléaire a le vent en poupeGrâce à ce nouvel EPR (réacteur pressurisé européen), qui s’ajoute à deux autres réacteurs, le site d’Olkiluoto sur le Golfe de Botnie produira plus d’un tiers de la production nationale d’électricité. C’est dire s’il est vital. Sa mise en route est un soulagement pour les Finlandais, qui sont – malgré tous les aléas de ce chantier – très favorables au nucléaire (entre 60 et 70% selon les sondages).

What Next?

Recent Articles