03272017Headline:

Fologo:Voici pourquoi “Ouattara est un grand président et un vrai Houphouëtiste”

FologoMain

Le Président-fondateur du Rassemblement pour la paix, le progrès et le partage (RPP), Laurent Dona Fologo, a qualifié, vendredi soir, Alassane Ouattara de “grand Président” et de “vrai Houphouëtiste” avec qui la Côte d’Ivoire “repart” vers le développement.

“Il y a des moments où un homme politique doit se taire (…)” a déclaré Laurent Dona Fologo, invité de la Voice chat d’Abidjan.net, soulignant que “le débat de l’éligibilité est dépassé, inutile et n’a pas de sens”.

La Côte d’Ivoire se prépare à aller aux élections présidentielles en octobre prochain. Des partis politiques de l’opposition évoquent de temps en temps, l’inéligibilité du Président sortant Alassane Ouattara, candidat à sa propre succession pour le compte du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

« Et si Alassane Ouattara réussit aujourd’hui et qu’on applaudit à toutes ces réalisations, pourquoi vous voulez vous que les Houphoetistes n’en soit pas fier ? », a-t-il interrogé.

” Tout ce qui est positif, je l’appuie quel que soit le Président. Le pays repart avec un grand Président (Ouattara) qui est un vrai Houphouëtiste et non anti-houphouëtiste” a insisté le leader du RPP, estimant que le “respect des institutions est fondamental pour un pays qui veut avancer”.

“Je suis proche du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratique et la Paix (RHDP)”, a annoncé Laurent Dona Fologo, expliquant que “la politique n’est pas une ligne droite”.

M. Fologo, par ailleurs, ancien Président du Conseil économique et social, s’est également prononcé sur “le rattrapage ethnique” notamment dans l’administration en Côte d’Ivoire”. A ce propos, il a soutenu que “ce n’est pas heureux, car nous sommes un pays multi-ethnique”.

Pour Laurent Dona Fologo, “le RPP est un nouveau parti qui se donne pour vision sa contribution à l’encrage de la démocratie en Côte d’Ivoire”.

” Je pense qu’on ne doit pas envoyer les problèmes au sein d’un parti devant la justice”, a poursuivi M. Fologo en référence à la crise interne qui secoue le Front populaire ivoirien (FPI).

Depuis novembre 2014, deux camps s’affrontent au FPI pour le contrôle du parti. L’un incarné par le président statutaire Pascal Affi N’guessan, reconnu par les autorités ivoiriennes et l’autre conduite par Abou Drahamane Sangaré “interdit d’utiliser le logo, le nom du FPI” par une décision de justice.

 

SourceAPA

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment