05242017Headline:

Formation du gouvernement Duncan 3 :Voici La « liste noire » du Pdci, rejetée par Ouattara

congrès pdci

Le gouvernement Daniel Kablan Duncan 3 est connu depuis mardi 12 janvier 2016. La reconduction quasi-totale des ministres issus du Parti démocratique de Côte d’Ivoire ( Pdci-Rda), là où le Rassemblement des Républicains (Rdr) a accru son capital de représentation, avec six personnalités sur les neuf entrants, est au cœur des interrogations.

Qu’est-ce qui a pu se passer dans le camp du parti du «bouddha de Daoukro », pour que les choses se terminent de façon chimérique pour ceux dont l’entrée au gouvernement avait été célébrée avant le jour J. Maurice Kacou Guikahué, Secrétaire exécutif du Pdci, concentre sur lui, un torrent des critiques des cadres et militants, comme étant l’unique responsable de cet événement fâcheux.

Il ressort, en effet, de nos investigations que le président du parti, Henri Konan Bédié, dans le cadre de la formation de ce gouvernement, a laissé mains libres à Maurice Kacou Guikahué, Secrétaire exécutif du parti, de lui proposer une « liste blanche » d’une douzaine de personnalités « acceptables et fiables », susceptibles d’entrer au gouvernement. C’est cette « liste blanche » qui ne devrait être composée que de gens « acceptables et fiables », qui allait servir de document de base aux discussions avec le président de la République, Alassane Ouattara lors de leur rencontre à Daoukro. Mais, en lieu et place d’une « liste blanche », Maurice Kacou Guikahué aurait plutôt proposé une « liste noire », composée essentiellement des membres du secrétariat exécutif du Pdci-Rda. Laquelle liste a hérissé le président Alassane Ouattara, puisque comprenant des noms des personnalités dont l’image passe moins bien, tant auprès de l’opinion que du président lui-même. Car, pour Maurice Kacou Guikahué, les nouveaux entrants devraient sortir de cet organe du Pdci, qui se présente comme le « gouvernement du parti ».

Sur la base de cette thèse, il aurait réussi à emballer Bédié sur la nécessité de faire table-rase des anciens ministres présents au gouvernement, dont Patrick Achi qui totalise plus d’une quinzaine d’années. Il propose alors un document rassemblant les noms d’individus, tous presque septuagénaires (ce sont des gens dont l’âge avoisine les 70 ans et plus). Le document de Maurice Kacou Guikahué est jugé donc « indésirable » aux yeux du président de la République qui l’a rejeté sans autre forme de procès.

Selon nos sources au cœur de l’appareil du parti plus que cinquantenaire, Maurice Kacou Guikahué, 66 ans, figurait, lui-même, en tête de cette liste. La charité bien ordonnée ne commence-t-elle pas par soi-même ? Puis, guidé par la culture gérontocratique qui semble être la ligne directionnelle politique au Pdci, Guikahué propose des noms comme ceux d’Akossi Benjo (65 ans), maire Pdci du Plateau, Silué Kagnon Augustin, député Pdci de Napié, Mme Amah Téhoua, 66 ans, ancienne ministre de l’Industrie, Bodi Kouassi Théodore, 64 ans, député de Diégonéfla et 1er Vice-président du Conseil régional du Gôh, Joseph Kouamé Kra, Ahoua N’doli Théophile et autres. Le professeur Seri Biali Victor, originaire de Daloa, dont le nom figurait également sur cette liste, aurait été écarté, au dernier moment, au sein même du Secrétariat exécutif du Pdci, par des mains obscures.

Le président Alassane Ouattara, a-t-on appris, a tout simplement « repoussé » poliment cette liste, préférant reconduire l’ancienne équipe du Pdci. Il a compensé le départ de Charles Koffi Diby par l’arrivée d’Abinan Kouakou Pascal, un choix qu’il a opéré « en toute souveraineté », suivant ses prérogatives de chef d’Etat. Toutes nos tentatives pour joindre le Secrétaire exécutif du Pdci, Maurice Kacou Guikahué, mercredi 13 janvier 2016, entre 16 h et 18 h sont restées vaines. La question que nous lui avons adressée, hier jeudi 14 janvier 2016, en milieu de journée, sur son téléphone portable, en vue de recueillir sa réaction n’a pas reçue de réponse. L’un de ses proches a appris qu’il a quitté Abidjan, mercredi 13 janvier 2016, pour Paris.

Armand B. DEPEYLA

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment