10162018Headline:

Formation d’une nouvelle équipe gouvernementale: Un gouvernement de compétence ou de remerciement

Gouvernement de remerciement ou de compétence? Cette question est au centre des débats dans certaines chancelleries à Abidjan.

Depuis trois jours, la Côte d’Ivoire est quasiment sans gouvernement. Le président de le République, Alassane Ouattara, a pris, le mercredi 4 juillet 2018, deux décrets portant respectivement dissolution du gouvernement du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et la reconduction de ce dernier qui a été chargé de former une nouvelle équipe. La fumée blanche tarde à poindre dans le ciel du Plateau, et les Ivoiriens retiennent leur souffle.

Cette dissolution du gouvernement Gon est consécutive à une guerre à fleuret moucheté que se livrent les deux alliés, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda) et le Rassemblement des républicains (Rdr), sur la question du Rhdp unifié. Au Pdci-Rda notamment, une sorte de « sécession » est en train de se formaliser avec le lancement, le mardi 3 juillet 2018, d’un courant baptisé « Sur les traces d’Houphouët-Boigny ». Les initiateurs, conduits par le bouillant ministre des Ressources animales et halieutiques et membre du Secrétariat exécutif du Pdci, Kobenan Kouassi Adjoumani, font preuve, depuis, d’une détermination. Car, Alassane Ouattara a affiché sa volonté d’avoir un parti unifié le plus rapidement possible. « Nous formerons, dans les prochains jours, un gouvernement Rhdp », avait lancé le président d’honneur du Rdr à la clôture du 4e congrès du Rdr, le samedi 5 mai 2018.

« Nous attendons la validation de l’accord politique et du statut, pour former un gouvernement de rassemblement du Rhdp, qui comprendra tous les partis membres du Rhdp, comme cela a été le cas par le passé », avait dit le chef de l’État. « Je prends donc acte de la décision de l’Upci de ne pas faire partie du Rhdp à la date d’aujourd’hui », a-t-il indiqué. Il avait souhaité aussi « un congrès constitutif du Rhdp dans les meilleurs délais, pour permettre d’asseoir le Rhdp dans toutes les régions » de la Côte d’Ivoire. Mais, la décision du Bureau politique du Pdci-Rda est venue doucher voire annihiler quelque peu, les efforts du chef de l’État. C’est alors qu’intervient la naissance du courant « Sur les traces d’Houphouët-Boigny », porté par des activistes du parti Rhdp unifié, et la dissolution, le lendemain jeudi 4 juillet, du gouvernement.

« Le second décret nomme M. Amadou Gon Coulibaly en qualité de Premier ministre, chef du gouvernement. Le président de la République a instruit M. Amadou Gon Coulibaly de proposer une équipe gouvernementale constituée de personnalités issues du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp, mouvance présidentielle) et de la société civile », a déclaré Patrick Achi. Ce gouvernement sera-t-il celui « des compétences » ou « de remerciement », s’est interrogé, hier jeudi, un diplomate occidental, avec qui nous avons échangé. Pour lui, les circonstances de la formation du nouveau gouvernement pourraient avoir une « incidence flacheuse » sur des choix des personnalités.

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment